Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

L'Arthroplastie Sphérique d'Interposition en Pyrocarbone d’Épaule : une étude prospective observationnelle

Résumé : Introduction : Les arthroplasties d’interposition en pyrocarbone se sont avérées efficaces dans la prise en charge des arthropathies de la main et du poignet. Le but de cette étude était d'évaluer les résultats cliniques et radiographiques de l’Arthroplastie Sphérique d’Interposition en Pyrocarbone d’Épaule (ASIPE) avec un suivi minimum de 2 ans. L’hypothèse était que l’ASIPE améliorerait la fonction de l'épaule avec une érosion osseuse très limitée et un faible taux de révision.
Méthodes : Entre 2010 et 2015, 58 ASIPEs (Inspyre, Tornier-Wrigth, Blummington USA), implantées par le même chirurgien senior chez 56 patients, ont été suivies de manière prospective. L'âge moyen à la chirurgie était de 52±13 ans. Trente-quatre épaules (59%) avaient au moins un antécédent chirurgical : 4 débridements avec ténodèse/ténotomie du biceps, 15 chirurgies de stabilisation pour instabilité, 11 ostéosynthèses et 4 échecs d’hémiarthroplasties. Le fraisage concentrique associé de la glène a été réalisé chez 22 patients (16 glènes biconcaves de type B et 6 de type A). Le suivi annuel était clinique, radiologique et tomodensitométrique.
Résultats : Avec un recul moyen de 47 ± 15 mois, le taux de survie était de 90%. Six patients ont été révisés avec une prothèse inversée en raison de l'érosion osseuse sévère et symptomatique : 4 patients ont eu une érosion du trochiter presque complète qui a conduit à une fracture et 2 patients ont eu une érosion glénoïdienne douloureuse. Sur les radiographies et les examens tomodensitométriques, une érosion osseuse bipolaire (glène et trochiter) a été observée dans 78% des cas. Chez 15 des 16 patients (94%) avec une glène de type B, le fraisage glénoïdien concentrique associé a permis une correction significative de la rétroversion (de 9° à 3°, p <0,001) et une réduction de la subluxation humérale postérieure (de 73% à 52% p <0,001). Au dernier recul, 90% des patients étaient satisfaits ou très satisfaits. Le score de CONSTANT moyen et le SSV (Subjective Shoulder Value) ont augmenté significativement de 36±14 à 70±15 points et de 32 ± 14% à 75 ± 19%, respectivement (p <0,001).
Conclusion : l’Arthroplastie Sphérique d’Interposition en Pyrocarbone d’Épaule ne protège pas de l'érosion osseuse progressive. À moyen terme, la survie de l’ASIPE n'est pas meilleure que les hémiarthroplasties standards. Le taux élevé d'érosion glénoïdienne et du trochiter (78%) est la principale cause de révision et une préoccupation pour l'avenir.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [43 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01839979
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Monday, July 16, 2018 - 11:38:18 AM
Last modification on : Tuesday, May 26, 2020 - 6:50:40 PM

File

2018NICEM029.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01839979, version 1

Citation

Hugo Barret. L'Arthroplastie Sphérique d'Interposition en Pyrocarbone d’Épaule : une étude prospective observationnelle. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-01839979⟩

Share

Metrics

Record views

45

Files downloads

454