Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

État des lieux des pratiques contraceptives des étudiantes de l’Université de Bretagne Occidentale en lien avec leur information et leur intérêt pour les méthodes de contraception réversibles de longue durée d’action. Étude épidémiologique descriptive auprès de 2977 étudiantes de l’UBO

Résumé : L’objectif principal de l’étude était de réaliser un état des lieux des pratiques contraceptives des étudiantes de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO), en lien avec leur information et leur intérêt pour les méthodes de contraception réversibles de longue durée d’action (LARC). Ceci afin de mettre en évidence des réticences dues à l'information délivrée. L’objectif secondaire était d’évaluer les connaissances des jeunes femmes sur la place de la profession sage-femme dans le suivi contraceptif. Matériel et méthode. Nous avons réalisé une étude épidémiologique descriptive du 04/12/2017 au 20/12/2017. Un questionnaire a été élaboré et diffusé, via les adresses mails étudiantes, à partir de l’outil d’enquête statistique et de sondage informatique « LimeSurvey ». Questionnaire diffusé à l’ensemble des étudiantes de l’UBO. A la clôture du recueil des résultats, la taille de l’échantillon étudié s’élevait à 2 977 étudiantes. Résultats. L’analyse des résultats a mis en évidence, dans notre population très majoritairement constituée de femmes de moins de 25 ans, nulligestes nullipares, que la couverture contraceptive des étudiantes de l’UBO est large. La pilule est la contraception la plus adoptée. Les LARC sont faiblement représentés : l’implant sous-cutané est adopté par 9% des étudiantes et le DIU par 5% d’entre elles, tout âge confondu. L’information globale relative à la contraception est largement diffusée, les principales sources d’information des étudiantes étant l’école et les professionnels de santé. Cependant concernant les LARC, moins d’une étudiante sur deux estimait ses connaissances relatives à ces contraceptifs satisfaisantes et seule une étudiante sur trois indiquait qu’un professionnel de santé lui avait déjà parlé ou proposé une LARC comme contraception. Aussi, l’intérêt des étudiantes était croissant après la lecture de l’information proposée dans notre questionnaire. Le principal avantage des LARC décrit par les étudiantes correspondait à « la simplicité d’usage au quotidien, au fait de ne pas avoir à y penser ». Comme principaux inconvénients décrits, on retrouvait la notion d’appréhension de la pose de ces dispositifs, ainsi que la notion de corps étranger.Aussi, notre étude rapportait que les missions des sages-femmes dans le champ de la contraception sont mal connues par les étudiantes de l’UBO. Conclusion. Au terme de ce travail nous soulignons un défaut d’information et de connaissances des étudiantes de l’UBO, relatives aux LARC alors que leur intérêt pour ces méthodes est croissant après une information. La notion d’observance facilitée semble être au coeur de cet intérêt, qui pourrait ainsi tendre à faire réduire le nombre de grossesses non désirées, qui stagne chez les françaises malgré une large couverture contraceptive. Alors l’information concernant les LARC est à promouvoir, ainsi que les compétences des sages-femmes.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [9 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01844258
Contributor : Ubo Santé <>
Submitted on : Thursday, July 19, 2018 - 11:05:44 AM
Last modification on : Sunday, February 10, 2019 - 11:34:10 PM
Long-term archiving on: : Saturday, October 20, 2018 - 1:26:43 PM

File

Memoire-sage femme-2018-CORTEL...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01844258, version 1

Collections

Citation

Laura Cortellari. État des lieux des pratiques contraceptives des étudiantes de l’Université de Bretagne Occidentale en lien avec leur information et leur intérêt pour les méthodes de contraception réversibles de longue durée d’action. Étude épidémiologique descriptive auprès de 2977 étudiantes de l’UBO. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-01844258⟩

Share

Metrics

Record views

233

Files downloads

1436