Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Analyse de la mécanique décisionnelle dans les réunions de délibération collégiale. Étude qualitative de faisabilité au CHRU de Besançon

Résumé : Les réunions de délibération collégiale sont devenues une obligation légale pour penser l’obstination déraisonnable lorsque le patient ne peut s’exprimer. La résolution d’un conflit par la délibération, par la discussion argumentative permet d’obtenir un consensus ou de dépasser un dissensus et correspond à la mécanique décisionnelle. Une étude qualitative de faisabilité au CHRU de Besançon a été réalisée dans les services de pédiatrie. L’objectif principal était d’analyser la mécanique décisionnelle des réunions de délibération collégiale. Les objectifs secondaires étaient de rechercher si elles pouvaient correspondre à un cadre théorique, comme celui d’Habermas, et identifier quels étaient les besoins de formation. Nous avons assisté à cinq réunions dans deux services différents de pédiatrie grâce à une méthodologie d’observation participante et réalisé des entretiens à l’issue de ces réunions pour évaluer la satisfaction des participants et identifier les points à améliorer. Dans les réunions observées, tous les professionnels de santé ne s’exprimaient pas et toutes les professions n’étaient pas représentées, en particulier celles du secteur des sciences humaines et sociales. Le personnel médical prenait plus souvent la parole même quand les médecins étaient moins nombreux que les infirmiers(ères), à l’exception de la réunion qui avait été demandée par les professionnels paramédicaux. La prise de parole était facilitée par un petit groupe. La décision n’était pas toujours exprimée par celui qui demandait la réunion, ni appliquée par celui qui la verbalisait. Les liens de nature hiérarchique étaient présents dans les groupes médical et paramédical pouvant influer sur la prise de parole. Le langage scientifique n’était pas identifié comme un frein à la discussion. La délibération a satisfait tous les participants. Les participants aux réunions de délibération collégiale réunissaient en partie les conditions de l’éthique de la discussion du philosophe Habermas, notamment celle de rendre valide une norme par la discussion, et les conditions manquantes semblaient difficilement extrapolables au domaine médical. Il nous semble utile à l’issue de cette étude de trouver un juste milieu entre un cadre trop normatif enfermant les participants dans une procédure et une absence de cadre ne permettant pas une collégialité ni une délibération fructueuse et sereine. Ce juste milieu peut être ce que nous pouvons produire en équipe après analyse des pratiques et identification des besoins de formation, dans une visée éthique telle que la décrit P. Ricoeur, dans un double objectif, le « care » pour le patient, la qualité de travail pour les soignants source de qualité de vie au travail.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [60 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01864815
Contributor : Bu Sciences Upd5 <>
Submitted on : Thursday, August 30, 2018 - 2:54:09 PM
Last modification on : Friday, March 27, 2020 - 2:26:56 AM

File

M2Ethique_Delhomme_Lea Memoire...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01864815, version 1

Citation

Léa Delhomme. Analyse de la mécanique décisionnelle dans les réunions de délibération collégiale. Étude qualitative de faisabilité au CHRU de Besançon. Ethique. 2018. ⟨dumas-01864815⟩

Share

Metrics

Record views

217

Files downloads

308