Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Impact de la procalcitonine dosée au sang du cordon sur la prise en charge des nouveau-nés à terme à risque d'infection materno-fœtale

Résumé : Introduction : le diagnostic et la prise en charge précoce de l’infection néonatale bactérienne précoce (INBP) sont urgents du fait de la gravité de cette affection. Aucun signe clinique ni biologique n’est assez sensible ni spécifique pour établir à lui seul le diagnostic. De fait, et malgré l’incidence des INBP devenue faible, de nombreux nouveau-nés suspects d’infection sont surexposés à des soins invasifs (prélèvements biologiques répétés) et à une antibiothérapie probabiliste très souvent inutile. Il semble donc essentiel de mieux identifier les nouveau-nés à haut risque d’infection. Plusieurs études récentes ont souligné l’intérêt de la PCT dosée au sang du cordon dans le dépistage de l’INBP. Notre étude visait à évaluer l’impact d’un changement de protocole d’identification de l’INBP en incluant le dosage de la PCT au sang du cordon sur la prescription d’antibiotiques précoce dans une population de nouveau-nés à terme. Les objectifs secondaires étaient l’étude de l’impact de ce changement de protocole sur la prescription de bilans sanguins ; et l’évaluation des performances diagnostiques du LG dans le dépistage des INBP. Matériel et méthodes : étude rétrospective, mono centrique, fondée sur une analyse des pratiques de prise en charge des nouveau-nés à risque d’INBP au sein de la maternité de de l’Hôpital de la Conception (type III), APHM, Marseille. Tous les nouveau-nés à terme nés avant (1er Janvier 2011 - 30 Juin 2011) et après introduction de la PCT au sang de cordon (1er Janvier 2015 - 30 Juin 2015) ont été inclus. Les critères de risque d’INBP et la prise en charge obstétricale n’ont pas variés entre les deux périodes. Le taux d’INBP, d’antibiothérapie et le nombre de prélèvements sanguins ont été comparés entre les 2 périodes. Résultats : 2397 nouveau-nés ont été inclus dont 618 dans le groupe à haut risque d’INBP. Le nouvel algorithme incluant le dosage de la PCT au sang du cordon a permis une diminution significative du nombre d’enfants prélevés (48,9% vs 34% en population générale et 86,8% vs 78,9% dans le groupe à haut risque d’INBP), une diminution du nombre de prélèvements sanguins, une diminution du nombre d’antibiothérapie prescrite 2,5% vs 6% en population générale et 5,5% vs 12% dans la population à haut risque, ainsi que de la durée d’antibiothérapie et de la durée de séjour. Par ailleurs notre étude a mis en évidence de faibles performances diagnostiques du liquide gastrique. Discussion : le dosage de la PCT au sang du cordon, intégré dans un algorithme prenant en compte les facteurs de risque d’INBP et la symptomatologie du nouveau-né est associé à une diminution de l’exposition néonatale aux antibiotiques et au côté invasif des soins. Néanmoins aucun marqueur biologique n’est assez performant actuellement pour permettre à lui seul d’établir le diagnostic et d’instaurer le traitement. Il semble donc que la surveillance clinique doit avoir désormais un rôle central dans le dépistage et la prise en charge des INBP.
Complete list of metadatas

Cited literature [33 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01877333
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, September 19, 2018 - 3:56:30 PM
Last modification on : Monday, July 6, 2020 - 4:46:05 PM

File

THESE COMPLETE ARNOUX LUCIE 12...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01877333, version 1

Collections

Citation

Lucie Arnoux. Impact de la procalcitonine dosée au sang du cordon sur la prise en charge des nouveau-nés à terme à risque d'infection materno-fœtale. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨dumas-01877333⟩

Share

Metrics

Record views

79

Files downloads

208