Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Analyse des vitesses d’émergence et des bilans de masse de surface en zone d'ablation du glacier d'Argentière

Résumé : Les bilans de masse de surface, résultats de l’accumulation et de l’ablation, sont des indicateurs directs du climat. Cependant, leurs observations exigent un travail de terrain très exigeant. Notre étude tente de reconstruire les bilans de masse de surface dans la zone d’ablation du Glacier d’Argentière (massif du Mont-Blanc) à partir du calcul des vitesses d’émergence de la glace. Ce travail a été réalisée à partir d’un ensemble de données comprenant des mesures DGPS d’un réseau de 19 balises déployé spécifiquement en septembre 2016 autour du « Profil 4 » aux alentours de 2400 m d’altitude (zone d’ablation du Glacier d’Argentière), un levé topographique au LiDAR terrestre de septembre 2017, des mesures photogrammétriques et des données LiDAR aéroportées. Dans la première partie de mon travail, j’ai calculé et analysé les variations spatiales de chacune des variables contrôlant les vitesses d’émergence (vitesses verticales, horizontales, pentes, etc…) à l’échelle annuelle et saisonnière. Nos résultats montrent que les vitesses d’émergence sont très influencées par les vitesses verticales qui ont une grande variabilité spatiale et temporelle. Dans la deuxième partie de mon travail, j’ai traité des données LiDAR terrestre acquises à la fin de l’été 2017 dans cette région du glacier. Pour cette acquisition LiDAR, nous avons mis en place et mesurés par GPS différentiel, 8 cibles afin de traiter précisément les nuages de points issus de la mesure LiDAR. Nous avons ainsi pu construire un Modèle Numérique de Terrain (MNT) de 10 cm de résolution permettant de déterminer la variation d’épaisseur du glacier pour l’année 2016-2017. Nous avons également mesurés par GPS différentiel les altitudes d’un grand nombre de points sur les lignes de déplacement des 19 balises afin de calculer précisément les pentes de surface et de valider le MNT généré par l’acquisition LiDAR. Avec notre méthode dite de la vitesse d’émergence, nous avons reconstitué les bilans de surface de 2002/2003, 2007/2008 et 2015/2016 et nous les avons comparés aux bilans observés. Nos résultats montrent que cette méthode est adaptée pour calculer les bilans de masse de surface à partir des seules mesures géométriques de vitesses et de pentes, à condition d’avoir mesuré les vitesses verticales sur des balises pour une année au moins. Nos résultats demandent néanmoins à être validés par des observations supplémentaires. Ils semblent très prometteurs et pourraient conduire à limiter considérablement les observations de terrain pour quantifier les bilans de masse de surface glaciologiques.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [20 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01880556
Contributor : Iuga Uga <>
Submitted on : Tuesday, September 25, 2018 - 8:57:41 AM
Last modification on : Wednesday, July 15, 2020 - 10:02:02 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, December 26, 2018 - 1:32:21 PM

File

DiegoCusicanqui.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01880556, version 1

Citation

Diego Cusicanqui. Analyse des vitesses d’émergence et des bilans de masse de surface en zone d'ablation du glacier d'Argentière. Géographie. 2018. ⟨dumas-01880556⟩

Share

Metrics

Record views

70

Files downloads

196