Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude qualitative de la représentation par les internes de médecine générale de la relation entre empathie et burnout

Résumé : Introduction : certaines études ont montré que le burnout peut avoir un impact négatif sur l’empathie clinique au cours de l’internat. Cependant l’empathie clinique pourrait aussi être un facteur protecteur, en prévenant la survenue du burnout chez les internes. Bien que plusieurs études quantitatives se soient déjà intéressées à examiner ces relations existant entre l’empathie et le burnout, aucune étude qualitative n’avait encore été menée. Notre étude exploratoire a eu pour but d’examiner de quelle façon les internes de médecine générale percevaient les liens unissant l’empathie et le burnout. Méthode : notre étude qualitative transversale chez les internes du DES de médecine générale en Ile de France est un travail collaboratif entre les départements de médecine générale et de psychologie de Paris Descartes. Des entretiens individuels semi-directifs, entre avril et juin 2012, s’appuyant sur des questions ouvertes et fermées, ont donné lieu à une analyse thématique du verbatim des internes. Trois hypothèses étaient proposées concernant la relation entre empathie et burnout. Résultats : la moitié des 24 internes était des femmes. Tous adhéraient à plusieurs des trois hypothèses concernant le lien entre empathie et burnout. La plupart se ralliaient à l’hypothèse que le burnout diminue l’empathie en raison d’une tendance à la dépersonnalisation. Beaucoup adhéraient à l’idée que l’empathie diminue le burnout par le fait qu’elle favorise la satisfaction et la perception d’un accomplissement personnel. Plusieurs pensaient que l’empathie favorise le burnout car elle créée une fatigue compassionnelle. Cinq thèmes ont été identifiés comme des facteurs individuels qui influencent l’empathie et peuvent conduire l’interne au burnout (par exemple la capacité de régulation de l’empathie). Six autres thèmes ont été identifiés comme des facteurs contextuels qui modifient le lien entre empathie et burnout (par exemple les contraintes organisationnelles). Les étudiants évoquent l’interaction entre empathie et burnout sous forme de bascule ou de cercles « vicieux » ou « vertueux ». Conclusion : cette étude est la première interrogeant les internes sur leur perception du lien entre empathie et burnout. L’empathie leur semble une compétence primordiale pour l’exercice clinique et même pour certains « ce qui leur fait aimer le métier ». Ils reconnaissent qu’elle est influencée par leur propre état. L’empathie pourrait être protectrice du burnout, mais son inadéquation, liée à des facteurs individuels et contextuels, pourrait favoriser l’apparition d’un burnout. Des études quantitatives permettraient de mesurer le poids de chacun de ces éléments sur l’interaction entre empathie et burnout.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [108 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01888460
Contributor : Université Paris Descartes - Scd <>
Submitted on : Friday, October 5, 2018 - 10:16:11 AM
Last modification on : Friday, March 27, 2020 - 2:19:54 AM
Long-term archiving on: : Sunday, January 6, 2019 - 1:34:17 PM

File

ThExe_PICARD_Jeanne_DUMAS.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01888460, version 1

Citation

Jeanne Picard. Étude qualitative de la représentation par les internes de médecine générale de la relation entre empathie et burnout. Médecine humaine et pathologie. 2017. ⟨dumas-01888460⟩

Share

Metrics

Record views

178

Files downloads

395