Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Efficacité de l'immunothérapie dans les cancers bronchiques non à petites cellules avec une mutation de KRAS : analyse rétrospective

Résumé : Introduction : les CBNPC KRASm sont traités par chimiothérapie avec des taux de réponse objective (TRO) variables et des progressions rapides. Les inhibiteurs de Checkpoint immunitaires (ICI) offrent une nouvelle option thérapeutique pour les CBNPC KRASm, mais leur efficacité y semble variable également. Cette étude vise à analyser l’efficacité et la toxicité des ICI dans les CBNPC KRASm traités en routine. Matériel et Méthodes : dans cette étude rétrospective bicentrique, après consentement éclairé, les données cliniques étaient extraites des dossiers médicaux des patients avec un CBNPC avancé et traités par un ICI (avril 2013 - juin 2017). Les patients avec des résultats d’analyses de biologie moléculaire disponibles ont été sélectionnés. L’analyse de l’expression de PD-L1 a été réalisée en cas de matériel tumoral exploitable. Résultats : au total, 282 patients avec un CBNPC traités par ICI et avec des résultats de biologie moléculaire ont été identifiés, dont 162 (57,4%) KRASm, 27 (9,6%) avec d’autres mutations et 93 (33%) de phénotype sauvage. L’analyse de PD-L1 a pu être réalisée chez 128 patients (45,4%) avec 45,3% et 19,5% de PD-L1 ≥ 1% et PD-L1 ≥ 50% respectivement et chez 82 (52,5%) des CBNPC KRASm, avec 49,5% de PD-L1 ≥ 1% et 21,2% de PD-L1 ≥ 50%. Les taux de réponse objective (TRO) et taux de contrôle de la maladie (TCM) aux ICI dans les CBNPC KRASm étaient de 18,7% et 48,4% respectivement, avec des survie globale (SG) et survie sans progression (SSP) médianes de 14,3 mois et 3,1 mois, respectivement, sans différence significative entre les principaux sous-types de mutation de KRAS (G12A, G12C, G12D, G12V, G13C). Leur TOR, TCM, SG et SSP ne sont pas significativement différents des autres CBPNC, des CBNPC sauvages, ni de ceux avec autre mutation. Il n’y a pas de différence significative entre les CBPNC KRASm et les autres CBNPC, ni entre les différents types de mutations de KRAS, en termes de toxicité tous grades confondus ou  grade 3 ou de thyroïdite. Dans l’ensemble des CBNPC et dans les CBNPC KRASm, les TRO et la SSP sous ICI sont systématiquement supérieurs pour les PD-L1 ≥ 1% par rapport aux PD-L1 < 1%, et ceci est d’autant plus vrai lorsque le seuil est élevé (PD-L1 ≥ 50%). Conclusion : les patients atteints de CBNPC KRASm (tous sous-types de mutation) ont une efficacité, une survie et une toxicité sous ICI similaires aux autres CBNPC. Les CBNPC KRASm expresseurs du PD-L1 (PD-L1 ≥ 1%) ont une tendance pour un TRO et une SSP améliorés par rapport aux PD-L1 < 1%.
Complete list of metadatas

Cited literature [51 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01895941
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, October 15, 2018 - 4:09:24 PM
Last modification on : Monday, July 6, 2020 - 4:46:58 PM

File

JEANSON THESE COMPLETE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01895941, version 1

Collections

Citation

Arnaud Jeanson. Efficacité de l'immunothérapie dans les cancers bronchiques non à petites cellules avec une mutation de KRAS : analyse rétrospective. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨dumas-01895941⟩

Share

Metrics

Record views

58

Files downloads

344