Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Dépistage de la trisomie 21 par anomalies des marqueurs sériques du premier trimestre : quel vécu pour les patientes ? Enquête qualitative et quantitative, du test de dépistage à la réalisation des examens complémentaires, au sein de la maternité Jeanne de Flandre

Résumé : Depuis une dizaine d’année, la grossesse est devenue de plus en plus médicalisée. Nous parlons même d’hypermédicalisation de la grossesse. À l’image du test de dépistage de la Trisomie 21, la création du diagnostic anténatal a eu pour conséquence l’émergence du mythe de l’enfant parfait et du droit aux parents de donner naissance à un enfant bien portant. Dans ce contexte, notre étude a voulu étudier le vécu des patientes confrontées au dépistage de la T21 par les marqueurs sériques maternels au cours du premier trimestre de la grossesse. Pour la majorité des patientes de notre étude, le caractère facultatif de la réalisation du test de dépistage n’est pas intégré. Dans ce contexte, elle a montré que l’annonce d’un résultat à risque des marqueurs sériques majore l’angoisse, l’ambivalence et l’incertitude propre au premier trimestre de la grossesse. Sensibilisés par ces problématiques, notre étude souligne la prise en compte par les professionnels de santé des conséquences de leur pratique sur le psychisme des patientes. Cependant, nous notons que la tendance actuelle à un suivi de grossesse partagé entre différentes structures et divers praticiens ne facilite pas toujours un accompagnement en confiance des patientes. Pour pallier les problématiques d’une prise en charge partagée, l’entretien proposé par les sages-femmes de l’hôpital de jour et des soins externes de Jeanne de Flandre représente pour les patientes une étape clef de leur prise en charge en leur permettant un temps d’échange et d’information. À la suite de celui-ci, permettant le diagnostic de certitude de la Trisomie 21, l’amniocentèse et la Biopsie de Trophoblaste sont source d’angoisses pour les patientes. Ici encore, l’accompagnement proposé par les équipes médicales, ont permis à la majorité de nos patientes de bien vivre la ponction. Afin de diminuer l’angoisse des examens invasifs, le DPNI est une véritable révolution au sein du diagnostic prénatal. Il est apprécié des patientes pour l’absence de risque foetal et par la rapidité de réalisation de celui-ci. Son indication qui reste aujourd’hui limitée, pourrait se voir élargir dans les années à venir et faire du DPNI, l’examen de dépistage de référence de la Trisomie 21. Pour finir, d’un point de vue psychologique, notre étude montre que toutes les patientes ne nécessitent pas la mise en place d’un soutien médical particulier et que ces besoins sont fonction de différents facteurs, notamment de la parité. Lorsqu’ils orientent, les professionnels le font de façon majoritaire vers un psychologue. Nous soulignons dans notre étude que l’entretien prénatal précoce, à ce moment de la prise en charge, n’a été proposé à aucune de nos patientes. Ce travail nous a également conduit à une réflexion sur la place de la sage-femme dans le parcours de ces patientes. La sage-femme, qu’elle soit hospitalière ou libérale, prescrit et annonce les résultats des marqueurs sériques. La possibilité qu’elle a de réaliser les EPP et les cours de préparations à la naissance lui confère une relation de proximité avec les patientes. Au sein de la maternité Jeanne de Flandre, la sage-femme est présente auprès des patientes le jour de la ponction. Elle est donc présente avant, pendant et après le dépistage de la trisomie 21 ce qui consolide la relation de confiance entre les deux protagonistes. Par sa présence tout au long de la grossesse de ces patientes, la sage-femme peut être également le lien entre le suivi de ville et la prise en charge de l’hôpital. Les remaniements psychologiques induits par le dépistage de la T21 par anomalies des marqueurs sériques peuvent engendrer des troubles précoces du lien mère-enfant dans le post-partum. Dans la continuité de notre travail, il pourrait être intéressant de mener une étude qualitative sur l’impact d’un parcours de diagnostic anténatal sur les relations précoces mère-enfant.
Complete list of metadatas

Cited literature [21 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01896745
Contributor : Esf Lille <>
Submitted on : Tuesday, October 16, 2018 - 2:20:27 PM
Last modification on : Friday, January 10, 2020 - 1:33:12 AM

File

Mémoire GAILLIEZ Justine.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01896745, version 1

Collections

Citation

Justine Gailliez. Dépistage de la trisomie 21 par anomalies des marqueurs sériques du premier trimestre : quel vécu pour les patientes ? Enquête qualitative et quantitative, du test de dépistage à la réalisation des examens complémentaires, au sein de la maternité Jeanne de Flandre. Gynécologie et obstétrique. 2018. ⟨dumas-01896745⟩

Share

Metrics

Record views

66

Files downloads

347