Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Efficacité et tolérance du Rituximab dans une cohorte de patients présentant une SEP rémittente avec activité inflammatoire persistante sous traitement de seconde ligne : étude observationnelle, rétrospective, multicentrique

Résumé : Objectif : évaluer l’efficacité du Rituximab comme alternative thérapeutique chez les patients atteints de SEP RR dont l’activité inflammatoire persiste malgré un traitement de seconde ligne. Matériel et méthode : dans cette étude multicentrique nationale rétrospective, partant d’une cohorte de 15984 patients, nous avons d’abord identifié 351 patients traités par Rituximab. Au sein de ce groupe nous avons sélectionné les patients qui présentaient une activité inflammatoire avant l’introduction du Rituximab, confirmé par IRM (≥ 1 nouvelle lésion T2 et ou la présence de lésion rehaussée après injection de gadolinium), malgré un traitement de seconde ligne (fingolimod, natalizumab or mitoxantrone) et avec un recul de plus de 6 mois après introduction du Rituximab. Les données ont été collectées à partir de la banque de données de l’OFSEP et des dossiers médicaux. Résultats : 50 patients ont été identifiés. La durée médiane de traitement par Rituximab était de 1.1 an (0.5 – 6.4). Le dernier EDSS disponible sous Rituximab (médiane : 4 ; 0 - 7.5) était significativement plus bas que lors de l’introduction du traitement (4.5 0 - 7 ; p<0.0001). Le score EDSS de 23 patients a diminué. Il est resté stable pour 25 patients et a augmenté pour 2 patients. Le taux annualisé de poussées moyen de 0.8 sous traitement de seconde intention a significativement diminué jusqu’à 0.18 sous Rituximab (p<0.0001). 72% des patients présentaient des lésions réhaussées après injection de gadolinium lors de la dernière IRM réalisée sous seconde traitement de ligne. Lors du premier IRM réalisé 6.1 mois après l’introduction du Rituximab : seul 8 % d’entre eux montrait des lésions rehaussées par le gadolinium (p<0.0001). 16 effets indésirables (tous d’un grade ≤ 3) ont été rapportés chez 10 patients. Conclusion : cette étude de phase IV montre que le Rituximab réduit l’activité clinique et IRM chez les patients ayant une SEP RR qui malgré un traitement de seconde ligne.
Complete list of metadatas

Cited literature [79 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01908419
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Tuesday, October 30, 2018 - 10:46:43 AM
Last modification on : Monday, July 6, 2020 - 4:46:59 PM

File

These Pierre DUROZARD.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01908419, version 1

Collections

Citation

Pierre Durozard. Efficacité et tolérance du Rituximab dans une cohorte de patients présentant une SEP rémittente avec activité inflammatoire persistante sous traitement de seconde ligne : étude observationnelle, rétrospective, multicentrique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨dumas-01908419⟩

Share

Metrics

Record views

52

Files downloads

1022