Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Mode de franchissement osseux par « perméation » dans les lymphomes nasosinusiens : une étude radiologique et histologique

Résumé : Introduction : il est souvent difficile d’affirmer la nature d’une tumeur nasosinusienne sur son seul aspect radiologique. Le diagnostic est conditionné à la réalisation d’une biopsie, avec parfois des délais non négligeables. Des études sur de petites séries suggèrent que le mode de franchissement osseux par perméation, défini comme la présence de tumeur dans deux compartiments distincts (par exemple le sinus ethmoïdal et l’orbite) de part et d’autre d’une cloison osseuse non lysée, pourrait être assez caractéristique des lymphomes nasosinusiens (LNS). D’une manière générale, les modes d’interaction entre la tumeur et l’os ont été relativement peu étudiés dans le massif facial, et restent encore mal connus. Dans ce contexte, les objectifs de ce travail ont été : 1) d’étudier en tomodensitométrie les modes d’interaction entre os et tumeur, et d’évaluer la valeur diagnostique de l’aspect « perméatif » au scanner dans les LNS, par comparaison avec un panel des autres tumeurs nasosinusiennes les plus fréquentes ; 2) de tenter de mieux comprendre le mécanisme physiopathologique de ce phénomène de perméation, par l’analyse histologique de pièces opératoires de plusieurs tumeurs malignes nasosinusiennes présentant un tel aspect radiologique. Matériels et méthodes : étude rétrospective monocentrique portant sur un groupe de 35 patients pris en charge entre 2006 et 2016 pour un LNS. Ce groupe a été comparé à des groupes d’effectif similaire de patients pris en charge sur la même période pour une autre tumeur maligne nasosinusienne : carcinome épidermoïde (n=35), adénocarcinome (n=35), carcinome adénoïde kystique (CAK ; n=35), mélanome (n=35), carcinome neuroendocrine (n=10), neuroblastome (n=35), sarcome de différents sous types (n=19), myélome ou plasmocytome (n=11). Dans un deuxième temps, les coupes histologiques des pièces opératoires de tumeurs identifiées comme perméatives étaient analysées. Résultats : parmi les patients présentant un LNS, 43% présentaient un aspect « perméatif » de la tumeur. Ce signe était retrouvé dans 9% des CAK, dans 1 cas de mélanome, 1 plasmocytome et dans 0% des autres histologies (différences significatives, avec respectivement p=0,002, p<0,01, p=0,07 et p<0,01). Sur la série de 250 patients, ce signe radiologique avait une sensibilité de 43%, une spécificité de 98%, une VPP de 75% et une VPN de 91% pour le diagnostic de LNS. L’étude anatomopathologique révélait un franchissement osseux soit par diffusion tumorale à travers les espaces naturels séparant les travées osseuses, soit par un mécanisme de lyse « infra-radiologique » des travées osseuses. Conclusion : en présence d’un aspect perméatif au scanner, le diagnostic de lymphome nasosinusien peut être évoqué d’emblée.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [95 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01911387
Contributor : Université Paris Descartes - Scd Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, November 2, 2018 - 5:12:49 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:42:52 PM
Long-term archiving on: : Sunday, February 3, 2019 - 1:12:44 PM

File

ThExe_EXCOFFIER_Aude_DUMAS.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01911387, version 1

Citation

Aude Excoffier. Mode de franchissement osseux par « perméation » dans les lymphomes nasosinusiens : une étude radiologique et histologique. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-01911387⟩

Share

Metrics

Record views

143

Files downloads

289