Évaluation des besoins des internes de médecine générale de Nice face aux situations d’urgence en soins primaires

Résumé : Introduction :
Actuellement, la réponse aux soins urgents et non programmés, est assurée essentiellement par les structures de médecine d’urgence et par la médecine générale libérale dans le cadre de la permanence de soin ambulatoire. Selon une étude de la DREES, les recours urgents chez le médecin généraliste représentent 12% des consultations soit 35 millions d’entre elles. Selon une étude française, 52% des médecins généralistes pratiquent un geste de réanimation par an, et, 38% d’entre eux plus d’un. Cependant la littérature a mis en avant le fait, que 81 % d’entre eux considèrent leur manque d’expérience comme un frein à la prise en charge des urgences vitales, pour 76 % des médecins ce frein prend sa source dans une carence de formation. Parallèlement d’autres études ont démontré qu’il fallait optimiser la formation du DES de médecine générale afin d’améliorer la formation ambulatoire du futur praticien. Dès lors, c’est de l’ensemble de ces postulats, que nous est apparu important de rechercher, si les internes en médecine générale de Nice jugeaient cohérente leur formation sur un axe bien précis de la médecine générale : celui de l’urgence en soin primaire.
Objectif :
Évaluer, si la formation des internes de médecine générale face à la prise en charge des urgences en soin primaire présente certaine carence, et si celle-ci corrobore à la réalité du terrain.
Méthode :
Étude qualitative par entretiens semi-dirigés, auprès des internes de médecine générale de Nice. La fin des entretiens était programmée à saturation des données. L’analyse des données a été réalisée par procédure ouverte et inductive.
Résultats :
15 entretiens ont été réalisés. La moyenne d’âge des internes interrogés était de 29,6 ans avec un sex ratio de huit femmes pour sept hommes. 67% d’entre eux ont réalisé leur stage chez le praticien en ville contre 33% en milieu rural. Six grandes catégories ont été mises en évidence : L’urgence en soin primaire à travers l’expérience de l’interne montre une certaine limite dans la prise en charge notamment par la difficulté d’adaptation des ressources théoriques acquises à la réalité du champ ambulatoire; L’état de la formation à l’urgence plébiscite le semestre de stage aux urgences mais met en exergue la difficulté de transposition de la formation reçue à la spécificité du terrain, avec une nécessité d’optimiser l’apprentissage de l’urgence en soin primaire; Le vécu psychologique de l’urgence en soin primaire, vecteur d’anxiété, de stress voire de peur; L’urgence et la décision de pratique future où le vécu facultaire de l’étudiant peuvent être un frein à l’installation en milieu rural, tout comme l’envie de travailler en groupe, afin de border au mieux ce genre de situations ; Des souhaits de recommandations sur le nécessaire à avoir que ce soit au cabinet ou dans la trousse médicale ont aussi émergé ; Les désirs éducatifs de l’interne souhaitant notamment une augmentation des stages ambulatoires, une intégration active à la permanence de soin, une simulation sous forme d’ateliers des situations retrouvables en soin primaire.
Conclusion :
Nous avons pu montrer que ces pistes de travaux vont dans le sens de la refonte du DES de médecine générale apparue pour les nouvelles promotions. L’augmentation des stages ambulatoires, la théâtralisation en simulation de cas, via les GEASP, en apportent les promesses. Cependant, des efforts semblent nécessaires comme l’intégration active à la permanence de soin, un passage au SAMU obligatoire, des stages dans les maisons médicales tout comme le suivi psychologique du praticien de demain. Toutefois l’ajout de ces variables ne peut être fait sans un passage du DES à quatre ans.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [56 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01925753
Contributor : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Submitted on : Saturday, November 17, 2018 - 3:10:45 PM
Last modification on : Sunday, April 14, 2019 - 1:16:37 AM

File

2018NICEM040.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01925753, version 1

Citation

Pierre-Damien Dehant. Évaluation des besoins des internes de médecine générale de Nice face aux situations d’urgence en soins primaires. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-01925753⟩

Share

Metrics

Record views

21

Files downloads

24