Le rôle de la communication patient – pharmacien d’officine dans l’observance thérapeutique dans les affections de longue durée

Résumé : L’inobservance thérapeutique est un véritable problème de santé publique. De nombreuses études ont été réalisées à ce sujet et ont montré que nombreux sont les patients qui ne suivent pas scrupuleusement leurs traitements. Les causes peuvent être diverses, il peut y avoir des facteurs propres aux patients comme l’âge ou le niveau socio-culturel, des facteurs socio-économiques, des facteurs liés aux pathologies ou aux traitements, ou encore des facteurs dépendant du système de soins.
Afin de favoriser l’observance thérapeutique des patients, la communication patient – pharmacien d’officine a une grande importance. Le pharmacien a en effet un rôle clé dans le suivi du patient pour plusieurs raisons, il a tout d’abord une certaine proximité et voit les patients très régulièrement lors des renouvellements d’ordonnance. Cela permet de créer une relation de confiance à juste distance, ce qui favorise l’adhésion thérapeutique et donc l’observance notamment dans les affections de longue durée. De nombreuses évolutions ont eu lieu concernant les missions du pharmacien afin de favoriser cette communication, notamment avec les entretiens pharmaceutiques du patient à l’officine. Ceux-ci sont d’ailleurs en pleine évolution positive.
Une enquête a été réalisée sous forme de questionnaire auprès des pharmaciens d’officine, et elle avait pour objectif d’avoir une idée plus précise de l’intérêt que portent les pharmaciens à la communication au comptoir, ainsi que sur leurs pratiques lorsqu’ils sont face aux patients. Cette enquête a permis de voir que les cours de communication se développent et intéressent les pharmaciens. Mais il est à noter que des progrès sont encore à faire en matière de rappels de posologies ainsi que de distribution de documents, à savoir les fiches, aide mémoires et plans de posologie à l’officine.
Les pharmaciens semblent aussi ouverts à étendre les entretiens pharmaceutiques, mais il faudrait pour cela une grande organisation en raison du manque de temps à l’officine, ainsi qu’un système de rémunération différent puisque celui utilisé pour les entretiens d’asthme et anticoagulants n’a pas l’air de convenir aux pharmaciens. Cela les empêche d’être motivés pour ces entretiens. Les résultats de cette enquête sont tout de même encourageants pour l’avenir.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [58 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01928075
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Tuesday, November 20, 2018 - 12:03:00 PM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:02 AM

File

MOUI LAHCENE Djamila.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01928075, version 1

Citation

Djamila Moui-Lahcene. Le rôle de la communication patient – pharmacien d’officine dans l’observance thérapeutique dans les affections de longue durée. Sciences pharmaceutiques. 2018. ⟨dumas-01928075⟩

Share

Metrics

Record views

40

Files downloads

140