Les facteurs de risques de dépendance à l'oxygènothérapie et à la ventilation chez les prématurés de moins de 32SA hospitalisés dans les unités de réanimation néonatale et de soins intensifs de néonatalogie du CHU d'Amiens-Picardie

Résumé : Introduction : notre étude a pour but d’observer les facteurs de risques de ventilo-dépendance et d’oxygéno-dépendance dans les services de réanimation néonatales et pédiatriques ainsi que dans le service de soins intensifs de néonatalogie du CHU d’Amiens. Objectif : nous avons créé un indice ; l’IOD. Celui-ci se définit par la durée d’oxygénothérapie pendant le séjour divisée par la durée théorique d’oxygénothérapie nécessaire pour développer une dysplasie broncho-pulmonaire. Si l’indice est supérieur ou égal à 1, l’enfant présente une dysplasie broncho-pulmonaire. Nous avons recherché dans notre étude l’existence de facteurs associés à un IOD supérieur ou égal à 1 dans notre population générale et par tranche d’âge gestationnel. Méthode : cette étude a concerné 205 nouveau-nés prématurés. Deux nouveau-nés ont été exclus de l’étude compte tenu d’un manque important d’informations lors du recueil des données. Au total 203 nouveau-nés ont été analysés : 88 nouveau-nés de sexe féminin et 115 nouveau-nés de sexe masculin. Le poids moyen à la naissance était de 1303g, Le terme moyen à la naissance était de 29,2SA. Les données ont été recueillies de façon rétrospective sur les dossiers informatique des patients. L’association entre les différentes comorbidités et l’IOD a été réalisé par une analyse uni puis multivarié. Résultats : l’analyse multivariée mettait en évidence une association significative entre une augmentation de l’indice d’oxygénodépendance (IOD) avec un AG faible : p <0.001, un PAG p = 0.025, une HTAP en période néonatale : p = 0.031 et une HIV 3 ou 4 : p = 0.035. Discussion : ces résultats montrent donc que l’oxygeno-dépendance est fortement influencée par la prématurité en elle-même ainsi qu’au développement fœtal in utero. En effet la maturation pulmonaire anténatale est un facteur protecteur qui diminue le risque de développer une pathologie pulmonaire grave en période néonatale (MMH, meilleure tolérance au baro et aux volutraumatismes selon le stade de développement pulmonaire). L’association entre une HIV >3 et un IOD élevé est probablement une conséquence d’un mauvais état général plutôt qu’un facteur de risque d’IOD. Conclusion : les résultats obtenus montrent notamment que le degré de prématurité, un petit poids d’âge gestationnel et une HTAP post natal impactent fortement l’indice de d’oxygeno-dépendance.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [9 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01928372
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Tuesday, November 20, 2018 - 2:43:35 PM
Last modification on : Wednesday, February 27, 2019 - 10:04:53 PM

File

Poirie Guillaume. Thèse d'exe...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01928372, version 1

Collections

Citation

Guillaume Poirie. Les facteurs de risques de dépendance à l'oxygènothérapie et à la ventilation chez les prématurés de moins de 32SA hospitalisés dans les unités de réanimation néonatale et de soins intensifs de néonatalogie du CHU d'Amiens-Picardie. Pédiatrie. 2017. ⟨dumas-01928372⟩

Share

Metrics

Record views

12

Files downloads

20