Connaissances des bienfaits et des méfaits du Soleil sur la peau et de la photoprotection. Enquête auprès des étudiants en médecine et en pharmacie de Rouen

Résumé : Les rayons Ultra Violet (UV) qu’ils soient naturels ou artificiels, ont démontré leur nocivité vis-à-vis de la peau et représentent un enjeu de santé publique majeur : les cancers cutanés.
Notamment le mélanome, dont l’incidence augmente dans la population, et qui malgré des avancées thérapeutiques importantes garde un pronostic assez sombre dans les formes avancées. Aujourd’hui, seuls la photoprotection et un examen clinique d’éventuelles lésions cutanées permettent de limiter ces formes avancées. Ces préventions, font parties des missions du médecin et du pharmacien, acteurs de la Santé Publique et de proximité avec la population.
Suite à une thèse réalisée en 2010, il paraît judicieux d’évaluer les connaissances des étudiants, de la deuxième à la sixième année des filières de médecine et de pharmacie de la faculté de Rouen, sur plusieurs thèmes : les rayons UV, leurs effets sur la peau, la cancérologie cutanée, la photoprotection ainsi que leur comportement vis-à-vis des UV. Bien que certaines questions posées manquent de précision, les étudiants en médecine et en pharmacie ont des connaissances sur les effets néfastes du soleil sur la peau mais qui sont insuffisantes, notamment celles concernant la photoprotection, qui sont inexistantes. De plus, il n’a pas été montré de différences significatives avec la progression du cursus universitaire. Les effets néfastes sont identifiés pour les rayons UV naturels et artificiels (le vieillissement cutané et les cancers cutanés), mais la non différenciation UVA/UVB naturels et la persistance de croyances pour les UV artificiels (comme la synthèse de la vitamine D ou la préparation de la peau aux expositions solaires) sont problématiques. Pour la cancérologie cutanée, les acquis sont insuffisants : le mélanome est identifié en tant que cancer ayant le pronostic le plus sombre mais devrait l’être encore plus et les facteurs de risque de son développement ne le sont pas car les étudiants ne peuvent en citer que deux ou trois. Enfin, pour la photoprotection, les étudiants savent uniquement qu’il faut appliquer un PPS et ont en plus, des connaissances fausses sur le bronzage. Concernant les habitudes des étudiants, ces derniers ont conscience qu’il est nécessaire d’appliquer un PPS et le bronzage bénéficie toujours d’une très bonne image mais plutôt obtenu de manière naturelle.
Cette enquête a permis de montrer les limites des connaissances des étudiants en médecine et en pharmacie de Rouen concernant les méfaits du soleil, notamment la photoprotection.
Ceci pose un véritable problème car les futurs professionnels de santé ne seront pas en mesure de combattre les fausses croyances, les pratiques dangereuses véhiculées par les médias et la société, et qui, aujourd’hui concourent à l’augmentation de l’incidence du mélanome.
Pour pallier ces carences, il pourrait être judicieux d’organiser des journées d’information au sein de la faculté, pour sensibiliser et informer d’avantage les étudiants.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [60 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01930884
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Thursday, November 22, 2018 - 12:46:09 PM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:02 AM
Long-term archiving on : Saturday, February 23, 2019 - 2:20:34 PM

File

JANTZEN Anne.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01930884, version 1

Citation

Anne Jantzen. Connaissances des bienfaits et des méfaits du Soleil sur la peau et de la photoprotection. Enquête auprès des étudiants en médecine et en pharmacie de Rouen. Sciences pharmaceutiques. 2018. ⟨dumas-01930884⟩

Share

Metrics

Record views

77

Files downloads

1119