Polymorphismes génétiques et survenue de saignements sous anticoagulants oraux d’action directe : étude rétrospective dans une série de patients traités par rivaroxaban ou apixaban au CHU de Rouen

Résumé : Le rivaroxaban et l’apixaban sont des anticoagulants oraux d’action directe (AOD) ciblant le facteur Xa de coagulation, indiqués dans la prise en charge curative et préventive des événements thromboemboliques veineux. Ils sont caractérisés par une importante variabilité pharmacocinétique/pharmacodynamique intra- et interindividuelle. Cependant, leur suivi biologique n’est pas nécessaire pour en adapter les posologies : ils représentent donc une bonne alternative thérapeutique au traitement anticoagulant par anti-vitamine K (AVK). Des événements indésirables de type hémorragique sont tout de même fréquents, et en l’absence d’antidote disponible pour ces deux molécules, leur prise en charge médicale reste difficile.
Le transport et le métabolisme du rivaroxaban et de l’apixaban font intervenir principalement la P-glycoprotéine (P-gp) et les CYP3A4/5, codés respectivement par les gènes ABCB1, CYP3A4 et CYP3A5. Ces gènes sont soumis à un polymorphisme et certains variants fréquents sont responsables d’augmentations ou de diminutions importantes d’activité des protéines codées par ces gènes, tels que CYP3A4*22, CYP3A5*3 et ABCB1 3435C>T. Cette variation d’origine génétique du métabolisme et/ou du transport des AOD pourrait conduire à une augmentation des concentrations sanguines et être liée à la survenue de saignements. L’objectif de ce travail était d’évaluer l’impact de ces polymorphismes génétiques sur l’exposition aux AOD et la survenue de saignements.
Une étude rétrospective a été réalisée à partir d’une cohorte de 38 patients ayant présenté un saignement (dont 15 majeurs), nous n’avons pas mis en évidence d’augmentation significative de la fréquence des allèles mutés pour les variants étudiés. Cependant, nous rapportons une tendance en faveur d’un impact positif des polymorphismes CYP3A5*3 et ABCB1 3435C>T sur la survenue de saignements, respectivement chez les patients traités par apixaban et rivaroxaban. Ces résultats seront à confirmer prochainement dans une étude prospective à plus grande échelle.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [89 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01932571
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 10:42:54 AM
Last modification on : Tuesday, May 14, 2019 - 9:44:02 PM

File

RAYMOND Johanna.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01932571, version 1

Citation

Johanna Raymond. Polymorphismes génétiques et survenue de saignements sous anticoagulants oraux d’action directe : étude rétrospective dans une série de patients traités par rivaroxaban ou apixaban au CHU de Rouen. Sciences pharmaceutiques. 2018. ⟨dumas-01932571⟩

Share

Metrics

Record views

28

Files downloads

47