L'échographie pleuropulmonaire au lit du patient en Salle de Surveillance Post Interventionnelle permet-elle de prédire les complications pulmonaires post opératoires

Résumé : Contexte : Le but principal de cette étude était d’évaluer la corrélation des images d’une échographie transthoracique et le Lung Ultrasound Score (LUS), pratiqués en Salle de Surveillance Post Interventionnelle (SSPI) à la survenue de complications pulmonaires postopératoires chez les patients ayant une chirurgie majeure. Matériels et méthodes : Les patients, avec un American Society of Anesthesiologist physical status de 2 ou plus, ayant une chirurgie majeure, requérant plus de 2 heures d’intervention, sous anesthésie générale, étaient recrutés prospectivement, en monocentrique. Une échographie pleuropulmonaire, comprenant un score de LUS, était effectuée immédiatement en SSPI. Les complications pulmonaires postopératoires, prédéfinies, étaient récoltées dans les huit premiers jours postopératoires. L’ARISCAT score, score clinique prédictif de complications pulmonaires postopératoires, était calculé puis comparé au score de LUS. Résultats : 327 patients étaient inclus pendant 18 mois, 63 (19%) ont présenté au moins une complication postopératoire pulmonaire. Le score de LUS était plus élevé chez les patients avec complications pulmonaires postopératoires que chez ceux sans complications (12 [7-18] vs 8 [4-12], p < 0,001). Des consolidations alvéolaires, des épanchements pleuraux et des pneumothorax ont été diagnostiqués en SSPI chez respectivement 93 (28%), 18 (6%) et 10 (3%) patients. L’aire sous la courbe du score de LUS est retrouvée à 0.64, avec une sensibilité de 77%, une spécificité de 44 % et une précision diagnostique de 53 % contre respectivement 0.69, 66%, 68% et 68% pour l’ARISCAT Score. Après analyse logistique de régression, les facteurs de risques associés à la survenue de complications étaient la chirurgie thoracique, la durée de ventilation mécanique, la présence de consolidation alvéolaire et/ou d’un épanchement pleural échographiques en SSPI. Conclusion : Les complications pulmonaires postopératoires sont associées aux consolidations alvéolaires et aux épanchements pleuraux diagnostiqués par l’échographie transthoracique en SSPI. La sélection de patients à risques grâce à l’échographie pleuropulmonaires permettrait une intervention thérapeutique précoce afin de prévenir ces complications.
Complete list of metadatas

Cited literature [72 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01938965
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, November 29, 2018 - 9:54:36 AM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:26 PM

File

travail de thèse Mickael Papi...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01938965, version 1

Collections

Citation

Mickael Papinko. L'échographie pleuropulmonaire au lit du patient en Salle de Surveillance Post Interventionnelle permet-elle de prédire les complications pulmonaires post opératoires. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-01938965⟩

Share

Metrics

Record views

18

Files downloads

27