Habiter la ville, entre précarités résidentielles et administratives et espaces-ressources : le cas des personnes migrantes du squat de la Poterie, Rennes

Résumé : La question de la place des migrant.e.s au sein de la ville est réactualisée depuis quelques années avec l’arrivée de nouveaux flux de personnes en provenance notamment de zones de conflits. Les personnes concernées par des problématiques de mal logement en région Bretagne et de manière plus ciblée à Rennes sont principalement des personnes migrantes, soulignent les analyses de la Ville de Rennes et de la Fondation Abbé Pierre. Le squat de la Poterie a été ouvert par l'association Un Toit c'est un Droit le 15 juin 2016, et fermé le 17 juillet 2017. Il s'agit du premier squat hébergeant des personnes migrantes à être légalisé dans un conventionnement tri-partite impliquant propriétaire privé, autorités publiques et associations de solidarité. Le rapport des migrant.e.s à la ville est une thématique dont s'est emparée la géographie sociale. « Par définition, la géographie sociale est engagée et par conséquent fondamentalement concernée par la correction des inégalités socio-spatiales. » nous dit Guy Baudelle.
Complete list of metadatas

Cited literature [60 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01947312
Contributor : Ufr Sciences Sociales Rennes 2 <>
Submitted on : Thursday, December 6, 2018 - 4:24:43 PM
Last modification on : Tuesday, December 11, 2018 - 1:18:44 AM
Long-term archiving on : Thursday, March 7, 2019 - 2:29:50 PM

File

2017_memoire_VIELLOT_F.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01947312, version 1

Citation

Faustine Viellot. Habiter la ville, entre précarités résidentielles et administratives et espaces-ressources : le cas des personnes migrantes du squat de la Poterie, Rennes. Sciences de l'Homme et Société. 2017. ⟨dumas-01947312⟩

Share

Metrics

Record views

61

Files downloads

27