Étude rétrospective concernant le cross-linking cornéen accéléré avec haute irradiance dans le cadre du traitement du kératocône

Résumé : Objectifs : évaluer l’efficacité et la sureté d’un protocole de crosslinking du collagène cornéen rapide dans le cadre de la prévention de l’évolution du kératocône. Matériel et méthode : étude rétrospective incluant les patients présentant un kératocône évolutif et ayant bénéficié d’un crosslinking cornéen accéléré au CHU Timone Marseille entre Mars 2013 et Mars 2015 : Protocole 10 minutes d’imprégnation par Riboflavine 0,1% (Vibex Rapide) puis exposition aux UVA (AVEDRO KXL, Puissance : 30mW/cm2, fluence : 7,20 J/cm2) pendant 4 minutes. Les évaluations pré et postopératoires (à 1, 3, 6, 12, 24 et 36 mois) comprenaient : mesure de l’acuité visuelle de loin sans (AVSC) et avec correction, (AVC), examen biomicroscopique et topographie cornéenne d’élévation (kératométrie maximale, kératométrie moyenne, pachymétrie minimale, densitométrie) et recueil des effets indésirables. Résultats : 110 yeux de 84 patients ayant bénéficié d’un crosslinking cornéen ont été inclus. Au 6ème mois postopératoire, on observait une augmentation de l’acuité visuelle de loin avec correction (AVC) avec une amélioration modeste de l’ordre de 0,074 ± 0,21logMAR (p=0,034) qui n’était cependant plus retrouvée par la suite à M12, M24 et M36. L’acuité visuelle non corrigée était inchangée. La pachymétrie cornéenne minimale moyenne préopératoire était de 455 µm. Il existait une légère diminution de ces valeurs à M1, M3, M6 et M12, statistiquement significative. A M24 et M36, cette différence n’était plus retrouvée. Il n’existait aucune différence statistiquement significative concernant les variations de kératométries moyennes entre les données pré et post opératoires. Il en était de même concernant les valeurs de Kératométrie maximale en pré opératoire et post opératoire M1, M3 et M6, M12 et M36 (p>0,1). Les valeurs densitométriques antérieures et centrales principalement étaient légèrement augmentées les premiers mois post opératoires, témoignant des phénomènes de cicatrisation cornéenne. On ne retrouvait plus de variations statistiquement significatives à M12 et M24. Nous avons recensé un cas de kératite infectieuse postopératoire ainsi que l’induction d’une uvéite antérieure aiguë non granulomateuse post cross linking chez des patients sans antécédents opthalmologiques particuliers connus. Discussion : les résultats observés après procédure de crosslinking accéléré au cours de notre étude sont similaires aux résultats rapportés dans la littérature avec le protocole de crosslinking conventionnel (protocole de Dresden). Conclusions : le crosslinking cornéen accéléré apparaît donc comme une alternative thérapeutique fiable et efficace d’avec les protocoles conventionnels pour une durée de réalisation raccourcie.
Complete list of metadatas

Cited literature [111 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01947734
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Friday, December 7, 2018 - 10:29:28 AM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:27 PM
Long-term archiving on : Friday, March 8, 2019 - 2:00:55 PM

File

VERSIOn IMPRESSION- Titres noi...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01947734, version 1

Collections

Citation

Nicolas Moineau. Étude rétrospective concernant le cross-linking cornéen accéléré avec haute irradiance dans le cadre du traitement du kératocône. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-01947734⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

111