Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Ressenti des femmes enceintes sur la vaccination obligatoire de leur futur enfant en 2018

Résumé : Introduction : l’adhésion à la vaccination est un enjeu de santé publique. Devant des couvertures vaccinales insuffisantes le gouvernement français a ajouté 8 vaccins obligatoires au calendrier qui en contenait déjà trois. Nous avons décidé d’évaluer les représentations sur la vaccination des femmes enceintes pour leur futur enfant dans le cadre de l’obligation vaccinale, afin de montrer les motivations de l’hésitation vaccinale ou de refus. L’objectif principal de cette étude est de mettre en évidence les freins à la vaccination, et secondairement d’évaluer l’intention des femmes de respecter le nouveau calendrier vaccinal et d’identifier le profil des patientes défavorables à la vaccination. Méthode : les femmes enceintes de 18 à 45ans se présentant en consultation de suivi de grossesse dans le service de gynécologie obstétrique de l’hôpital nord et de la conception à Marseille ainsi qu’en consultation de médecine générale sont incluses au mois de Février 2018. Il leur est demandé de répondre à un questionnaire, afin de connaitre leur profil, leurs connaissances et leurs opinions sur la vaccination. Résultats : 115 femmes ont été incluses, 43 étaient hésitantes ou contre la vaccination (soit 37%). Dans les limites de notre étude, une des premières craintes qui se dégage est la peur des effets secondaires des vaccins. Les autres freins identifiés sont les sources d’information médiatiques souvent erronées (p=0,02), le manque de confiance envers le médecin généraliste des patientes hésitantes ou contre la vaccination (p=0,0001), la perte de confiance en la médecine conventionnelle des femmes qui préfèrent se tourner vers une médecine alternative (p=0,00005), la nulliparité (p=0,04) et l’ignorance du caractère solidaire de la vaccination (p=0,04). Les femmes hésitantes ou contre la vaccination associaient majoritairement la vaccination à un thème négatif tels que les effets secondaires, la piqûre, les adjuvants ou encore les laboratoires pharmaceutiques (p=0,03). Nous n’avons pas mis en évidence de différence significative entre le groupe de femmes hésitantes ou contre la vaccination et le groupe de femmes favorables à la vaccination concernant l’âge, l’emploi, le niveau d’étude, le lieu de vie, l’intention d’allaiter, le calendrier vaccinal à jour ou non de la mère, et le fait de consulter un homéopathe. Sur les 115 femmes seulement 9 connaissaient les 11 vaccins obligatoires. 15% des femmes interrogées ne vont pas respecter le nouveau calendrier vaccinal, la plupart car elles ont peur des effets secondaires des vaccins (53%). Ce sont principalement des nullipares (p=0,006), des femmes hésitantes ou contre la vaccination, (p<0,001) et des femmes qui ont déjà eu des appréhensions pour la vaccination de leurs autres enfants (p=0,01). Conclusion : il apparait donc primordial d’améliorer l’information destinée aux femmes enceintes et plus largement aux futurs parents dans le but de promouvoir la vaccination et de contrer l’hésitation ou le refus vaccinal. Le médecin généraliste et le pédiatre jouent un rôle important dans cette démarche. Nous avons donc créé une brochure d’information à l’aide des résultats de l’étude et de la littérature afin d’accompagner et d’aider les futurs parents dans leur décision vaccinale.
Complete list of metadatas

Cited literature [80 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01950260
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, December 10, 2018 - 4:21:38 PM
Last modification on : Monday, July 6, 2020 - 4:46:59 PM

File

THESE FADY Marie.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01950260, version 1

Collections

Citation

Marie Fady. Ressenti des femmes enceintes sur la vaccination obligatoire de leur futur enfant en 2018. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-01950260⟩

Share

Metrics

Record views

68

Files downloads

165