Comment améliorer la prévention primaire en nutrition et activité physique chez les patients adultes jeunes en médecine générale ?

Résumé : INTRODUCTION : À l’échelle mondiale le nombre de cas d’obésité a presque triplé depuis 1975, la prévalence du syndrome métabolique et du diabète de type 2 ne cessent de croitre. Cette épidémie représente un coût pour la société et la prévention primaire en nutrition et activité physique est devenu un enjeu de santé publique. Cette politique de prévention doit inclure des informations sur l’exposition aux perturbateurs endocriniens en raison des présomptions sérieuses sur leur implication dans le développement de l’obésité et du diabète de type 2. Le médecin généraliste a un rôle central dans la prévention or il rencontre de nombreuses difficultés. Nous avons voulu nous interroger sur les moyens d’améliorer la prévention primaire.
MÉTHODE : Enquête qualitative par entretiens individuels semi-dirigés auprès de médecins généralistes des Alpes-Maritimes réalisés jusqu’à saturation des données. Une analyse thématique a été conduite après retranscription des verbatims.
RÉSULTATS : Dix-sept entretiens ont été réalisé entre avril et juin 2018. Les pratiques des médecins généralistes en prévention sont variés. Les principaux obstacles sont le manque de temps, le manque d’adhésion des patients, le manque de connaissance et d’outils et parfois le contexte financier des patients. Les perspectives d’améliorations qui ont été rapporté pendant l’étude sont l’amélioration de la formation, l’amélioration des outils de communication et surtout leur diffusion, éventuellement la mise en place d’une consultation dédiée et l’amélioration de l’accès au para médicaux. Les efforts de l’état au travers des médias doivent être poursuivis, pour les médecins, les médias ont un rôle important dans la prévention.
CONCLUSION : Le médecin généraliste a une place importante dans la prévention primaire, il est nécessaire d’améliorer son implication dans ce domaine. Cela doit concerner aussi bien le domaine de la nutrition que de l’activité physique et des perturbateurs endocriniens. Trois domaines qui ont chacun leur part de responsabilité dans cette épidémie de maladies non-transmissibles.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [40 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01950308
Contributor : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Submitted on : Monday, December 10, 2018 - 4:50:37 PM
Last modification on : Monday, April 22, 2019 - 1:21:27 AM

File

2018NICEM060.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01950308, version 1

Citation

Charlotte Prévost. Comment améliorer la prévention primaire en nutrition et activité physique chez les patients adultes jeunes en médecine générale ?. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-01950308⟩

Share

Metrics

Record views

23

Files downloads

10