Preuve anatomopathologique de la migration délétère au sein des artères pulmonaires des particules d'embolisation utilisées dans le traitement radiologique des hémoptysies de la mucoviscidose

Résumé : Introduction : l'hémoptysie est une complication fréquente et potentiellement mortelle de la mucoviscidose. L'embolisation artérielle bronchique (EAB) utilisant des microparticules d’embolisation (ME) non résorbable calibrées est aujourd'hui la thérapeutique de première intention. Cependant, les résultats de ces embolisations chez ces patients demeurent incompris. Dans notre pratique clinique, nous avons observé, comme dans d’autres centre, des cas d'infarctus pulmonaire après EAB. Afin de déterminer si des complications ischémiques pulmonaires peuvent survenir suite à une migration des ME vers les artères pulmonaires, nous avons exploré par examen anatomopathologique, les explants pulmonaires provenant des patients transplantés atteints de mucoviscidose et ayant été embolisé pour hémoptysie avant transplantation. Matériel et méthode : nous avons mené une étude rétrospective institutionnelle incluant huit patients atteints de mucoviscidose embolisé pour hémoptysie dans les mois qui ont précédé leur transplantation pulmonaire dans notre centre entre Juin 2013 et Juillet 2015. Nous avons procédé à l'examen anatomopathologique de leurs explants pulmonaires afin d'explorer la potentielle migration des ME dans artères pulmonaires des territoires préalablement embolisés. Une relecture de toutes les données angiographiques et scanographique de ces huit patients a été effectuées à la recherche de shunt artériel broncho-pulmonaire au cours des procédures d’EAB et d’apparition d'infarctus pulmonaires sur les scanners réalisés après embolisation. Résultats : des ME ont été retrouvées macroscopiquement et microscopiquement dans les artères pulmonaires des territoires embolisés chez tous les patients (8). La relecture des angiographies retrouvait des shunts broncho-pulmonaires dans toutes les procédures (8). Deux infarctus pulmonaires sont apparus sur les angioscanner thoraciques disponibles réalisés après les EAB. Conclusion : notre étude suggère que la migration des ME des artères bronchiques vers les artères pulmonaires est un phénomène fréquent au cours des EAB des hémoptysies de la mucoviscidose à un stade avancé, conduisant à des événements potentiellement graves tels que des infarctus pulmonaires. Notre nouvelle approche de ces procédures, vise à prévenir les embolisations artérielles pulmonaire hors cible par une occlusion particulaire parcimonieuse et sélective du réseau artériel bronchique.
Complete list of metadatas

Cited literature [27 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01950830
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Tuesday, December 11, 2018 - 9:52:55 AM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:27 PM
Long-term archiving on: Tuesday, March 12, 2019 - 1:55:21 PM

File

PDF complet Thèse Basile PUEC...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01950830, version 1

Collections

Citation

Basile Puech. Preuve anatomopathologique de la migration délétère au sein des artères pulmonaires des particules d'embolisation utilisées dans le traitement radiologique des hémoptysies de la mucoviscidose. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-01950830⟩

Share

Metrics

Record views

19

Files downloads

26