Place de la neurostimulation électrique transcutanée dans la prise en charge des dysfonctionnements temporo-mandibulaires : revue de la littérature

Résumé : Introduction : Les dysfonctionnements temporo-mandibulaires sont les principales causes de douleurs orofaciales n’ayant pas une origine dentaire. Ces troubles affectent la vie quotidienne, les fonctions psychosociales et la qualité de vie de nombreux patients. Ils se manifestent par des signes et symptômes cliniques affectant les muscles masticateurs et/ou les articulations temporo-mandibulaires, tels que les bruits articulaires, les douleurs et les dyscinésies mandibulaires. La neurostimulation électrique transcutanée (TENS) est une thérapie physique non invasive et non médicamenteuse.
Objectif : Le but de cette étude est d’analyser la place de la TENS dans la prise en charge des dysfonctionnements temporo-mandibulaires. Matériel et méthodes : Une revue de la littérature a été conduite en novembre 2018 grâce à une recherche sur la plateforme PubMed comprenant les mots clés : TMD ou TMJ et TENS. Les articles inclus devaient être écrites en anglais ou en français, présenter un résumé et concerner l’efficacité clinique de la TENS chez des patients présentant un DTM. Les rapports de cas, les revues de littérature, et les articles incluant des patients atteints de pathologies systémiques ont été exclus de la recherche.
Résultats/Discussion : Sur les 76 articles présentant un résumé, 14 articles ont été retenus soit un total de 528 patients dont 285 présentant un DTM. D’après les études analysées, la TENS semble être une thérapie physique efficace dans le cadre de la prise en charge d’un DTM. Par exemple, en ce qui concerne la douleur (mesurée sur une échelle visuelle analogique sur 100 mm immédiatement après une séance), la TENS a permis d’obtenir une diminution de 19,2 à 77% selon les études. Pour ce qui est de la limitation fonctionnelle, la TENS a permis d’obtenir une augmentation de l’amplitude d’ouverture buccale mesurée immédiatement après une séance, de l’ordre de 8,7% à 19,46%. La TENS permettrait aussi de diminuer l’activité électromyographique des muscles masticateurs (particulièrement des muscles temporaux antérieurs et masséters).
Conclusion : Davantage d’essais cliniques comparatifs randomisés seraient nécessaires pour optimiser l’utilisation de la TENS en fonction du type de DTM.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01957827
Contributor : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Submitted on : Monday, December 17, 2018 - 3:32:03 PM
Last modification on : Saturday, August 3, 2019 - 11:44:17 PM

File

2018NICED034.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01957827, version 1

Citation

Aurélie Fertout. Place de la neurostimulation électrique transcutanée dans la prise en charge des dysfonctionnements temporo-mandibulaires : revue de la littérature. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-01957827⟩

Share

Metrics

Record views

30

Files downloads

30