Dommage cardiaque chronique chez l'athlète compétiteur endurant sénior : analyse multimodale en imagerie cardiaque par résonance magnétique et échocardiographie d'effort

Résumé : Il est bien établi qu’une pratique sportive modérée est bénéfique pour la santé, mais la question des bénéfices de l’activité physique pratiquée de façon très intensive et prolongée est plus débattue. En effet, l’hypothèse de cardiomyopathies induites par l’exercice a été récemment proposée, devant la découverte de fibrose myocardique, ou d’anomalies ventriculaires droite chez des sportifs sénior de haut niveau. L’existence de ces cardiopathies reste aujourd’hui controversée. L'objectif principal de ce travail était d’analyser le remodelage cardiaque chez des athlètes séniors endurants compétiteurs de haut niveau, en se focalisant sur la recherche de la fibrose myocardique. L'objectif secondaire était d’étudier les caractéristiques cardiaques électriques, fonctionnelles et structurelles bi-ventriculaires et bi-atriales de ces athlètes afin d’apporter de nouveaux éclairages dans la description du cœur d’athlète chez le sénior. Nous avons réalisé une étude de cohorte d’exposés / non exposés, comparant des athlètes séniors endurants compétiteurs aux sujets d’un groupe contrôle. Chaque sujet a bénéficié d’un électrocardiogramme, d’un prélèvement sanguin, d’une échographie cardiaque transthoracique d'effort, et d’une imagerie cardiaque par résonance magnétique. Trente-trois athlètes (47 ± 6 ans, 9,6 ± 1,7 heures hebdomadaires d’entrainement depuis 26 ± 6 ans) et 18 sujets contrôles (49 ± 7 ans) ont été inclus. Les athlètes présentaient des volumes bi-ventriculaires et bi-atriaux, un volume d’éjection systolique, et des valeurs de strain longitudinal bi-ventriculaire d’effort plus élevées que les sujets contrôles. Il n’a pas été retrouvé de fibrose myocardique chez les athlètes. Les valeurs de T1 mapping et de fraction de volume extracellulaire n’étaient pas significativement différentes pour les 2 groupes. Les valeurs de Troponine T et NT proBNP étaient normales pour tous les sujets. Contrairement aux sujets contrôles, les athlètes présentaient des troubles bénins de la conduction, et une bradycardie sinusale. L’exposition à un entrainement sportif important et à une pratique de compétition en endurance chez les athlètes de notre série était associée à un remodelage cardiaque adaptatif structurel, fonctionnel, et électrique s’inscrivant dans le cadre du cœur d’athlète. Nos données ne sont pas en faveur de l’existence d’une cardiomyopathie fibrosante induite par l’exercice, suggérant que le sport d’endurance de haut niveau, même pratiqué pendant plusieurs années avec des charges d’entrainement importantes, n’est pas délétère pour le cœur de l’athlète sénior.
Complete list of metadatas

Cited literature [140 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01959965
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, December 19, 2018 - 10:03:39 AM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:27 PM
Long-term archiving on : Wednesday, March 20, 2019 - 2:19:16 PM

File

Thèse_exemplaire_scolarité_c...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01959965, version 1

Collections

Citation

Olivier Missenard. Dommage cardiaque chronique chez l'athlète compétiteur endurant sénior : analyse multimodale en imagerie cardiaque par résonance magnétique et échocardiographie d'effort. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-01959965⟩

Share

Metrics

Record views

13

Files downloads

18