Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Utiliser les débats interprétatifs pour apprendre à comprendre en enseignement : un levier socio-didactique efficace ?

Résumé : Suite aux constats issus de mon expérience professionnelle, j’ai choisi il y a deux ans, dans mon mémoire universitaire (master 1 EERBEP) et professionnel (CAPA-SH option F) de m’intéresser à la problématique de la lecture compréhension, sous une approche cognitive. L’année dernière, les résultats d’enquêtes citées ci-dessus, ont engendré une nouvelle réflexion. En partant de cet « état des lieux chiffré » des performances en compréhension de l’écrit de certains français âgés de 15 à 17 ans, je voulais comprendre pourquoi les lecteurs les plus en difficulté à l’école appartenaient surtout à la classe populaire, l’écart de compétences entre les bons et les mauvais lecteurs se creusant de plus en plus. J’ai donc choisi d’orienter mon travail de recherche sur la compréhension de l’écrit d’un point de vue sociolinguistique. Je voulais pointer les causes et les conséquences de l’évolution du langage sur le rapport à l’écrit des adolescents préparant un certificat d’aptitude professionnelle, issus de l’enseignement adapté et scolarisés au sein d’un EREA- LEA (Établissement Régional d’Enseignement Adapté, Lycée d’Enseignement Adapté 8). Ces élèves ont dû faire face durant toute leur scolarité à des difficultés scolaires récurrentes. Ils sont en fin de scolarité obligatoire et le terme en italique résume bien leur façon de percevoir l’institution : souvent ils perçoivent le lycée comme une contrainte et ont du mal à trouver leur place, surtout en enseignement général. En considérant ce pesant ressenti qu’a l’élève en difficulté à l’égard de l’école et les obstacles que je rencontrais lors des séances d’apprentissage de la compréhension, je me suis posée plusieurs questions socio-didactiques : comment donner du sens au rôle de l’écrit ? Cette légitimité facilite-t-elle la compréhension ? Je pensais aborder cette question du point de vue de l’«enseignant » : consignes données, formulation adaptée, objectifs fixés ou du point de vue de l’«élève apprenant» : motivation, envie de lire favorisées par l’accès à la compréhension. Les élèves cibles étaient les CAP deuxième année, pour qui en grande majorité, c’est la dernière année et avec qui la compréhension autonome de l’écrit reste difficile et synonyme d’échec. Cependant, puisque j’étais responsable de l’enseignement du français de ces élèves, il me paraissait judicieux d’inclure les premières années afin d’écarter, voire d’analyser par comparaison, les influences positives ou d’apprentissage et de socialisation pour des élèves qui semblent fermés aux activités de lecture et d’écriture.
Complete list of metadatas

Cited literature [109 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01960315
Contributor : Espe Université de Rouen Normandie <>
Submitted on : Wednesday, December 19, 2018 - 12:41:26 PM
Last modification on : Wednesday, September 18, 2019 - 1:28:36 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, March 20, 2019 - 7:17:58 PM

File

BÉNARD Sophie.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01960315, version 1

Citation

Sophie Bénard. Utiliser les débats interprétatifs pour apprendre à comprendre en enseignement : un levier socio-didactique efficace ?. Education. 2015. ⟨dumas-01960315⟩

Share

Metrics

Record views

135

Files downloads

130