Le traitement orthopédique est une solution définitive pour plus de deux tiers des patients souffrant de fractures Garden I du col du fémur : analyse des facteurs de déplacement secondaire à propos d'une série de 298 cas

Résumé : Introduction : Les fractures du col du fémur sont un problème majeur de santé publique. Le traitement fonctionnel a déjà prouvé son efficacité dans certains cas de fractures Garden I, mais pour un certain nombre de patients l’échec de ce traitement (déplacement secondaire, pseudarthrose, ostéonécrose) imposera un traitement chirurgical secondaire avec recours à une arthroplastie. L’objectif principal de notre étude était d’évaluer les résultats de la prise en charge orthopédique des fractures cervicales vraies Garden I chez les sujets de plus de 65 ans, notre objectif secondaire était de rechercher des facteurs prédictifs de déplacement secondaire. Matériel et méthodes : Après accord du comité informatique et liberté, une analyse prospective multicentrique de cohorte a permis l’inclusion de tous les patients de plus de 65 ans admis dans les services de traumatologie de l’assistance publique des hôpitaux Marseille pour une fracture cervicale vraie Garden I entre janvier 2007 et décembre 2017. Le traitement fonctionnel consistait à : un test de marche à J1 suivi d’un contrôle radiographique à J2, J7, J14, J21 et J45 puis à 3 mois et à un an. En cas de déplacement, une arthroplastie était réalisée. 298 patients d’âge moyen de 82 ans (65 ; 101) ont été inclus et nous avons : 1/ recueilli des données démographiques, cognitives et des paramètres radiologiques, 2/évaluer le taux de déplacement secondaire, ostéonécrose et pseudarthrose. Résultats : Au recul moyen de 5+/- 3 ans le taux de déplacement secondaire observé était de 30% (91 patients) à un délai moyen de 16 jours (2 ; 45) après la fracture. 4,3% (13 patients) d’ostéonécrose de la tête fémorale ont été observés et 3,7% (11 patients) de pseudarthroses. Parmi les facteurs démographiques (âge, sexe, BMI) aucun facteur prédictif a été retrouvé. Les patients sous traitements hypnotiques (OR = 4,07 ; iC95%(2,20; 7,51) p= 0.039), institutionnalisés ((OR = 4,07; iC95%(2,20; 7,51) p= 0.039), avec histoire de chute à répétition (OR=13,47; iC95%(6,38; 28,46) p <0.0001), souffrant de plus de 2 comorbidités (OR = 6,69; iC95%(3,02; 14,81) p= 0.028(OR = 4,07; iC95%(2,20; 7,51) p= 0.039), ou déments (OR= 3,5; iC95%(1,7;6,9) p=0,0003) étaient statistiquement prédisposés à un déplacement secondaire. Parmi les patients (n=151) vivant à domicile, sans trouble cognitif ni histoire de chute à répétition, le taux de déplacement secondaire retrouvé de 12%. Chez les patients (n =50) institutionnalisés avec démence, ce taux d’échec atteignait les 75%. Discussion : Dans notre série de 298 patients avec fracture du col du fémur Garden I, le traitement fonctionnel a été efficace dans 66% des cas. La démence, l’institutionnalisation, les traitements hypnotiques, les multiples comorbidités et des antécédents de chute à répétition augmentent significativement le risque de déplacement secondaire. Parmi les patients vivant à domicile, sans trouble cognitif ni histoire de chute à répétition, le traitement fonctionnel était définitif dans 88% des cas.
Complete list of metadatas

Cited literature [82 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01971677
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, January 7, 2019 - 11:48:24 AM
Last modification on : Wednesday, April 24, 2019 - 3:12:50 PM
Long-term archiving on : Monday, April 8, 2019 - 2:01:11 PM

File

thèse finale complete fac. Am...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01971677, version 1

Collections

Citation

Delphine Amsellem. Le traitement orthopédique est une solution définitive pour plus de deux tiers des patients souffrant de fractures Garden I du col du fémur : analyse des facteurs de déplacement secondaire à propos d'une série de 298 cas. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-01971677⟩

Share

Metrics

Record views

7

Files downloads

23