Démarche d'amélioration des pratiques professionnelles : évaluation de la douleur dans un contexte traumatique en régulation médicale

Résumé : En régulation médicale, le motif ‘‘douleur’’ représente environ deux tiers des appels. L’utilisation d’outils de chiffrement de l’intensité douloureuse est à privilégier dans un contexte tendu de gestion du temps, d’optimisation des ressources et des structures. Une enquête auprès des Centres de Réception et de Régulation des Appels (CRRA) de France a décrit leur organisation dans la régulation d’un traumatisme douloureux. Elle est perfectible. L’intensité initiale de la douleur est renseignée principalement (77,8%) par les Auxiliaires de Régulation Médicale (ARM). Son évaluation, peu systématique (26,7%), est en majorité subjective avec un faible recours à l’utilisation d’échelles d’auto comme d’hétéroévaluation. Concernant l’envoi des secours adaptés, la décision est prise de façon prépondérante par le médecin régulateur (75,6%), après l’évaluation de l’ARM. Certains CRRA (11,1%) développent des méthodes pour optimiser l’envoi de moyens sur leur territoire. Au CRRA des Bouches du Rhône, le progiciel ARMREGUL est une aide à la décision pour les ARM dans leur régulation et l’envoi de moyens. Les travaux de l’Evaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) sur la ‘‘Douleur’’ au SAMU 13, amènent à utiliser en régulation un outil d’évaluation de la douleur traumatique combinant l’échelle Numérique (EN) et des critères d’Hétéroévaluation (HE). Un audit de service au CRRA 13 sur l’activité en régulation sur 1762 DRM évalue l’impact de cet outil, sur l’envoi de véhicules médicalisés et de renforts médicaux. Les résultats sont plutôt positifs. Les douleurs avec une EN < 7 sont prises en charge par les pompiers sans recours au renfort médical (97.6%). La régulation des douleurs traumatiques avec une valeur sur l’EN > 6 est plus pertinente. Avec moins de 3 critères d’HE retrouvés, principalement ‘‘Visage’’ et ‘‘Plaintes’’ (70% des cas), ces douleurs sont gérées par les secours pompiers sans nécessiter l’intervention médicale (90% des cas). Outre la proposition d’une EPP sur le sujet de la douleur plus systématique pour les SAMU de France, il pourrait être opportun de réaliser une enquête plus large et plus approfondie concernant l’utilisation de l’autoévaluation et l’hétéroévaluation dans les progiciels de régulation des CRRA de France.
Complete list of metadatas

Cited literature [40 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01976505
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, January 10, 2019 - 10:09:43 AM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:27 PM
Long-term archiving on : Thursday, April 11, 2019 - 2:53:09 PM

File

THESE LERDA M. 2018..pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01976505, version 1

Collections

Citation

Michaël Lerda. Démarche d'amélioration des pratiques professionnelles : évaluation de la douleur dans un contexte traumatique en régulation médicale. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-01976505⟩

Share

Metrics

Record views

13

Files downloads

114