Fracture de l’odontoïde du sujet âgé : une fracture sévère survenant majoritairement chez les sujets ostéoporotiques : étude pilote prospective

Résumé : Introduction
Les fractures du rachis cervical sont exclues de la définition OMS de l’ostéoporose. Un lien entre fractures de l’odontoïde à faible énergie et ostéoporose rachidienne a été rapporté. La recherche d’ostéoporose selon les critères standards (absorptiométrie biphotonique à rayons X) n’a jamais été réalisée. L’objectif de l’étude est de décrire le statut osseux des sujets âgés ayant une fracture de l’odontoïde à faible énergie.
Matériels et méthodes
Étude prospective entre janvier 2016 et avril 2017 sur les patients hospitalisés au CHU de Nice pour une fracture de l’odontoïde suite à un traumatisme de faible énergie. Évaluation du statut osseux dans les 3 mois suivant la fracture, incluant : données démographiques, facteurs de risques d’ostéoporose, densité minérale osseuse (DMO), morphométrie vertébrale (VFA), bilan biologique (ostéoporose secondaire). L’ostéoporose était définie par un T-score ≤ -2.5 sur au moins un des deux sites (rachidien ou fémoral) ou un antécédent de fracture par fragilité osseuse associé à un T-score ≤ -1 sur un des sites mesurés.
Résultats
30 patients hospitalisés pour fracture de l’odontoïde à faible énergie : 20 femmes, 10 hommes, âge moyen 85 ± 10.9 ans. 18 patients non évalués: 8 décédés, 6 perdus de vue et 4 refus. 12 patients évalués : 11 femmes, 1 homme âge moyen 83.8± 8.4 ans. 10/12 patients répondaient aux critères d’ostéoporose, dont 8 fracturaires (6 fractures sévères). 8 répondaient aux critères de traitement de l’ostéoporose, seulement 2 étaient traités. Durée moyenne de suivi : 12.2 mois. Initialement 12 patients étaient autonomes à domicile, 6 sont sortis en SSR. A 12 mois, 9 patients évalués : 2 décès et 7 au domicile.
Discussion
Première étude à décrire le statut osseux global de ces patients selon les standards de l’évaluation de l’ostéoporose. Ces résultats encouragent à rechercher une ostéoporose chez les sujets > 65 ans ayant une fracture de l’odontoïde.
Conclusion
La fracture de l’odontoïde du sujet âgé survient dans la majorité des cas chez des sujets ostéoporotiques et pourrait être considérée comme une nouvelle fracture ostéoporotique sévère.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [31 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01985069
Contributor : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Submitted on : Thursday, January 17, 2019 - 3:35:26 PM
Last modification on : Tuesday, April 30, 2019 - 1:26:53 AM

File

2017NICEM074.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01985069, version 1

Citation

Lauren Natella. Fracture de l’odontoïde du sujet âgé : une fracture sévère survenant majoritairement chez les sujets ostéoporotiques : étude pilote prospective. Médecine humaine et pathologie. 2017. ⟨dumas-01985069⟩

Share

Metrics

Record views

19

Files downloads

20