Rationalisation du traitement pharmacologique des douleurs neuropathiques trigéminales post-traumatiques basée sur le phénotype douloureux : expérience au sein de la consultation « douleurs chroniques oro-faciales » de l’hôpital Bretonneau

Résumé : Les Neuropathies Trigéminales Douloureuses Post-Traumatiques (NTDPT) définissent un sous-type particulier de neuropathies trigéminales, résultant d’un trauma physique ou chirurgical (incluant les traitements endodontiques, la chirurgie apicale, les avulsions dentaires, les énucléations kystiques, la chirurgie orthognathique ou la chirurgie implantaire) au niveau de la région oro-faciale, se présentant sous la forme de signes cliniques positifs (douleur spontanée, hyperalgésie, allodynie) ou négatifs (hypoesthésie, anesthésie) dans le territoire du nerf lésé. Malgré des caractéristiques communes aux autres douleurs neuropathiques, les NTDPT présentent des spécificités physiopathologiques et thérapeutiques qui rendent leur diagnostic et leur prise en charge particulièrement complexes, se traduisant le plus souvent par une errance diagnostique majeure. En outre, il n’existe à l’heure actuelle aucune recommandation scientifique concernant le traitement de ces neuropathies trigéminales spécifiques. Ce dernier est donc basé sur une extrapolation des recommandations de prise en charge des douleurs neuropathiques non-trigéminales. Dans l’objectif de rationaliser la prise en charge pharmacologique de ces NTPDT, une étude observationnelle prospective mono-centrique a été réalisée entre septembre 2017 et juin 2018 au sein de la consultation douleurs chroniques oro-faciales du service de médecine bucco-dentaire de l’hôpital Bretonneau à Paris. En se basant sur des données d’une précédente étude pilote sur 10 cas consécutifs de NTDPT diagnostiqués dans ce même service et sur une revue de la littérature scientifique portant sur les mécanismes d’action pharmacologique des principaux traitements des douleurs neuropathiques, il a été émis l’hypothèse d’une possible rationalisation du traitement pharmacologique des DNTPT selon le phénotype douloureux des patients. Afin de tester cette hypothèse, tous les nouveaux patients ayant eu un diagnostic de NTDPT se sont vus proposer un traitement pharmacologique local ou systémique par antidépresseurs tricycliques, gabapentinoïdes ou benzodiazépines dont le choix de première intention a été dicté par le phénotype douloureux rapporté lors de la consultation initiale.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [29 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01985593
Contributor : Odontologie Université Paris Descartes <>
Submitted on : Friday, January 18, 2019 - 10:33:21 AM
Last modification on : Friday, May 10, 2019 - 10:07:28 AM

File

Dentaire_Luciani_ vanina_DUMAS...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01985593, version 1

Citation

Vanina Luciani. Rationalisation du traitement pharmacologique des douleurs neuropathiques trigéminales post-traumatiques basée sur le phénotype douloureux : expérience au sein de la consultation « douleurs chroniques oro-faciales » de l’hôpital Bretonneau. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-01985593⟩

Share

Metrics

Record views

41

Files downloads

31