Les rizières et les bas-quartiers à Antananarivo

Résumé : Madagascar est l’un des pays parmi les plus grands consommateurs de riz dans le monde avec 1,5kg de riz/hab./jour. En effet, la Grande île est aussi connue pour ces paysages de rizières et notamment dans la capitale. L’identité de la ville d’Antananarivo est associée aux rizières, qui témoignent de son passé culturel et historique. Aujourd’hui, le processus de remblaiement de ces parcelles de rizières favorise la création des quartiers informels qui sont appelés les« bas-quartiers ». Situés principalement dans la plaine, ces quartiers sous-équipés sont déconnectés de la ville, spatialement et socialement. Pourtant, sa proximité avec les rizières et le maintien de l’activité rurale constituent des qualités considérables pour le développement durable de la ville. C’est ce mode de vie conditionné par la culture du riz qui sera étudié dans ce mémoire sur trois échelles : la ville, le quartier et la maison. Ce mémoire est avant tout centré sur la riziculture dans la ville d’Antananarivo, mais peut également être une première approche sur ce que peut être la ville durable de demain avec la présence d’une agriculture de proximité dans la ville ; en réponse à la problématique d’aujourd’hui « Comment nourrir la planète ? ».
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [33 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02006153
Contributor : Versailles Ensa <>
Submitted on : Monday, February 4, 2019 - 2:22:03 PM
Last modification on : Monday, May 13, 2019 - 7:06:02 PM
Long-term archiving on : Sunday, May 5, 2019 - 3:18:20 PM

File

Ramboasalama_Tinahy.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02006153, version 1

Collections

Citation

Tinahy Meja Narindra Ramboasalama. Les rizières et les bas-quartiers à Antananarivo. Architecture, aménagement de l'espace. 2018. ⟨dumas-02006153⟩

Share

Metrics

Record views

35

Files downloads

26