Résultats à long terme de la revascularisation des artères digestives dans le cadre de l'ischémie mésentérique chronique

Résumé : Il s'agit d'une étude rétrospective monocentrique comparant les résultats à long terme de la prise en charge endovasculaire et en chirurgie ouverte de l'ischémie mésentérique chronique.
Matériel et méthode
124 patients avec une moyenne d'âge de 65 ans ont été pris en charge entre janvier 2004 et janvier 2017 au CHU de Rouen. 35 patients ont été traités par chirurgie ouverte et 89 par voie endovasculaire. Les deux groupes étaient similaires en terme d'âge et de comorbidité. Il y avait plus de revascularisations multiples dans le groupe endovasculaire que dans le groupe chirurgie.
Résultats
Le succès technique était de 100% dans le groupe chirurgie et de 93% dans le groupe endovasculaire. Tous les patients du groupe chirurgie ont séjourné en réanimation (6,3±4,2 jours), seulement 2 dans le groupe chirurgie (4 et 10 jours). La durée moyenne d'hospitalisation' était significativement plus importante en chirurgie qu'en endovasculaire (17,4±4,3 jours vs 3,31±0,95 jours p<0,001). La mortalité intra-hospitalière était de 8,6% dans le groupe chirurgie (3 patients) versus 1,1% dans le groupe endovasculaire (1 patient), sans différence statistiquement significative. La morbidité post-opératoire était significativement plus élevée en chirurgie ouverte par rapport au groupe endovasculaire (40% vs 6,7% p<0,001). Le suivi moyen était de 46,9±5,5 mois avec 3,5% de patients perdus de vue. La perméabilité primaire à 1, 3 et 5 ans était de 93,5%, 89,1% et 89,1% dans le groupe chirurgie versus 88,4%, 72,6% et 67,5% dans le groupe endovasculaire (significatif à 5 ans, 89,1% vs 67,5%, p=0,047). La perméabilité secondaire à 1, 3 et 5 ans était de 100%, 100% et 100% dans le groupe chirurgie versus 98,6%, 95,7% et 95,7% (ns). La survie à 1 ans, 3 ans et 5 ans dans le groupe chirurgie était de 96,9%, 89,1% et 84,7% versus 89,1%, 80,0% et 53,5% dans le groupe endovasculaire (significatif à 5 ans, 84,7% vs 53,5% p= 0,039). La survie sans reprise à 1, 3 et 5 ans était de 90,5%, 78,7% et 74,1% dans le groupe chirurgie versus 80,6%, 60,1% et 39,5% dans le groupe endovasculaire (significatif à 5 ans 74,1% vs 39,5% p= 0,012).
Conclusion
La morbi-mortalité péri-opératoire est plus faible en endovasculaire mais les résultats à long terme du groupe chirurgical semblent meilleurs. La technique est à adapter à l'âge, aux comorbidités, à l'espérance de vie et à l'anatomie du patient.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [52 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02016307
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Tuesday, February 12, 2019 - 3:56:07 PM
Last modification on : Wednesday, May 22, 2019 - 1:31:49 AM

File

Pochulu Bruno.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02016307, version 1

Citation

Bruno Pochulu. Résultats à long terme de la revascularisation des artères digestives dans le cadre de l'ischémie mésentérique chronique. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02016307⟩

Share

Metrics

Record views

20

Files downloads

21