Identifier le parcours de soins ambulatoire des femmes présentant un diabète gestationnel dans la ville de Marseille

Résumé : Introduction : selon la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé, le diabète gestationnel (DG) est un « trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie de sévérité variable, débutant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse ». La progression de cette pathologie en terme de prévalence, les conséquences à court, moyen et long terme, et les répercussions sur la Santé Publique, justifient son dépistage précoce et la recherche d’une prévention efficace. L’objectif principal était de savoir quelles étaient les difficultés rencontrées par les médecins généralistes (MG) dans la prise en charge du DG et quelles voies d’amélioration étaient possibles afin de proposer une meilleure prise en charge dans le cadre du parcours de soins. Matériel et méthode : l’étude principale se présentait sous la forme d’un questionnaire (16 questions), envoyé par mail aux maitres de stage universitaires (MSU) des 2e et 3e cycles de la Faculté de médecine de Marseille, durant la période de mai à août 2018. L’étude préliminaire, afin d’orienter correctement notre questionnaire, a été de sonder les MG de Martigues grâce à un groupe nominal de 10 MSU. Les mêmes questions ont été posées par mail aux membres du club des endocrinologues de Provence. Enfin, nous avons pu assister aux réunions de pairs au sein de l’Union Régionale des Professionnels de Santé de Marseille (URPS), ayant pour idée de créer une Communauté Professionnelle Territoriale de Santé (CPTS) autour du DG. Résultats : le taux de réponse au questionnaire était de 57,3%, soit 51 réponses sur 89 envois. Les MG étaient en difficulté dans cette pathologie, tant dans la coordination des soins (23,5%), dans la délivrance d’information (15,7%), que dans le suivi médical (13,7%), ou bien des difficultés relatives aux recommandations (9,8%). 76, 5% des MG interrogés jugeaient nécessaire d’améliorer l’éducation thérapeutique, 52,9% souhaitaient de nouveaux outils de communication, 47,1% ressentaient le besoin d’améliorer le parcours de soins et 45,1% étaient favorables à une valorisation des actes lié à des consultations longues et complexes. Les MG du groupe nominal de Martigues ressentaient également des difficultés en terme de coordination des soins, de suivi, des recommandations récentes complexes et un manque de connaissance sur la prise en charge. Les voies d’améliorations étaient de créer un réseau centré par le MG, avec des nouveaux outils de communication, et de renforcer l’éducation thérapeutique. Conclusion : des améliorations sont possibles dans le parcours de soins en terme de coordination et d’éducation thérapeutique. Le MG doit être replacé au centre de la prise en charge pour un meilleur suivi des patientes atteintes de DG. L’objectif de l’URPS était justement de répondre, au niveau territorial, aux difficultés relevées dans ce travail, par le biais d’une CPTS.
Complete list of metadatas

Cited literature [39 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02047609
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, February 25, 2019 - 10:10:26 AM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:27 PM
Long-term archiving on : Sunday, May 26, 2019 - 1:05:13 PM

File

THESE DAMGE LETOMBE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02047609, version 1

Collections

Citation

Célia Letombe, Agathe Damge. Identifier le parcours de soins ambulatoire des femmes présentant un diabète gestationnel dans la ville de Marseille. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02047609⟩

Share

Metrics

Record views

20

Files downloads

24