Étude EPIC‎ : évaluation par l'auto-questionnaire de qualité de vie, le VQ11, de l'impact d'un traitement bronchodilatateur dans la bronchopneumopathie chronique obstructive en pratique pneumologique

Résumé : Introduction : la réactualisation de la classification GOLD précise la nécessité d’une évaluation globale du patient BPCO par l’évaluation spirométrique mais également par le grade de la dyspnée, les exacerbations et la qualité de vie. Il existe de nombreux questionnaires de qualité de vie spécifiques à la BPCO (SGRQ, CAT, VRSQ…). Nous nous sommes intéressés à l’un d’entre eux particulièrement le VQ11, développé par G. Ninot. Ce choix est expliqué par le fait qu’il soit français, rapide à réaliser (5min), spécifique à la BPCO, avec une bonne corrélation au SGRQ, une bonne validité interne et une bonne reproductibilité. Le VQ11 n’a pas été évalué antérieurement dans le cadre d’une intervention thérapeutique. Matériel et méthodes: il s’agit d’une étude prospective, multicentrique dans les Hauts de France et Normandie. Les questionnaires de qualité de vie dont le VQ11 et le SGRQ sont remplis lors de 2 visites, V1 : avant la mise sous traitement et V2 (à J90 ±15) : 3 mois après traitement. L’objectif principal est d’évaluer l’impact sur la qualité de vie (score total du questionnaire VQ11), d’un traitement bronchodilatateur de longue durée d’action chez les patients BPCO en état stable à 3 mois +/- 15 jours. Résultats : sur 99 patients inclus, le score total du VQ11 était disponible pour 71 patients (72 %). Parmi ces 71 patients évaluables, 26 (37 %) ont une diminution d’au moins 5 points de leur score total de VQ11 entre l’inclusion et 3 mois. La corrélation du VQ11 avec le SGRQ est confirmée par notre étude. La différence minimale cliniquement significative est de 5 points avec une sensibilité de 50 % et une spécificité de 87%. Un score psychologique >9 à l’inclusion est corrélé à une amélioration de la qualité de vie avec un risque relatif de 5.59 par rapport à un score psychologique ≤9. L’évolution de 5 points du score total VQ11 est la valeur la plus concordante concordant avec une évolution de 4% du SGRQ (coefficient Kappa = 0.34 (IC95 %= [0.13 ; 0.55])). Conclusion : notre étude confirme la forte corrélation du VQ11 au SGRQ. Nous avons pu déterminer la DMCI du VQ11 qui est de -5 points. L’évolution du VQ11 est concordante avec celle du gold standard, le SGRQ. La composante psychologique du VQ11 est un élément majeur. Un score psychologique >9 points à l’inclusion est prédictif d’une amélioration importante comparé à un score psychologique <9 points (RR = 5.59). L’utilisation courante de ce questionnaire peut aider le pneumologue à évaluer l’efficacité de son traitement et guider son projet thérapeutique.
Complete list of metadatas

Cited literature [33 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02047898
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Monday, February 25, 2019 - 12:01:40 PM
Last modification on : Saturday, March 2, 2019 - 1:18:54 AM
Long-term archiving on : Sunday, May 26, 2019 - 2:09:21 PM

File

Dewolf Maxime. Thèse d'exerci...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02047898, version 1

Collections

Citation

Maxime Dewolf. Étude EPIC‎ : évaluation par l'auto-questionnaire de qualité de vie, le VQ11, de l'impact d'un traitement bronchodilatateur dans la bronchopneumopathie chronique obstructive en pratique pneumologique. Pneumologie et système respiratoire. 2017. ⟨dumas-02047898⟩

Share

Metrics

Record views

12

Files downloads

67