Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Éducation thérapeutique des patients diabétiques de type 2 en cabinet de médecine générale à Marseille : pratiques, limites et modalités de recours aux programmes d'ETP

Résumé : Le diabète est une maladie chronique dont l’incidence toujours croissante en France, est marquée par de fortes disparités socio-économiques traduisant directement les inégalités sociales. L’objectif de cette étude était de faire un état des lieux des pratiques en éducation thérapeutique (ET) des patients diabétiques de type 2 (DT2) en cabinet de médecine générale, dix ans après l’inscription de l’éducation thérapeutique (ET) dans le parcours de soin par la loi HPST portant réforme de l’Hôpital et relative aux Patients, à la Santé et aux Territoires. Notre travail a été élaboré à partir d’une enquête descriptive transversale, à travers un questionnaire anonyme envoyé par mail et auto-administré à 211 médecins généralistes, dont l’objectif principal était d'évaluer les pratiques de l'éducation thérapeutique des patients diabétiques de type 2 au cours de la consultation de médecine générale à Marseille. Notre étude montre que les médecins généralistes sont de plus en plus impliqués dans l’éducation thérapeutique de leurs patients diabétiques de type 2, même si le manque de temps reste leur principal obstacle. Ils ne recourent pas encore suffisamment aux programmes structurés d’ETP, qu’ils sollicitent majoritairement pour les patients diabétiques compliqués en échec thérapeutique. La formation en ET n’a pas d’impact significatif sur la pratique de l’ETP par les médecins généralistes, mais elle favorise la mise en œuvre des séances d’ET au cabinet et la connaissance de l’offre de soins en ETP de leur territoire, majorant leur recours aux programmes structurés d’ET. D’autre part, les médecins exerçant en zone de précarité sont mieux formés en ETP, ils se préoccupent plus du soutien psychosocial et de la qualité de vie de leurs patients diabétiques de type 2, qu’ils adressent plus facilement vers les programmes structurés, témoignant de leur sensibilisation accrue aux problématiques de lutte contre l’isolement, de coordination de soins et de soutien psychosocial. Dix ans après la loi HPST, l’articulation entre les médecins généralistes, principaux acteurs des soins primaires, et les programmes structurés d’ETP reste encore insuffisante. Des formations diplômantes gagneraient à être rendues obligatoires. Il serait nécessaire d’explorer les besoins en éducation thérapeutique propres aux catégories socio-culturelles les plus défavorisées, afin de les aider à adapter leur démarche thérapeutique à différentes cultures et niveaux de littératie en santé.
Complete list of metadatas

Cited literature [61 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02048779
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, February 25, 2019 - 5:48:03 PM
Last modification on : Monday, July 6, 2020 - 4:47:00 PM
Document(s) archivé(s) le : Sunday, May 26, 2019 - 3:41:15 PM

File

These Cecile Dard 16.10.18-1.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02048779, version 1

Collections

Citation

Cécile Dard. Éducation thérapeutique des patients diabétiques de type 2 en cabinet de médecine générale à Marseille : pratiques, limites et modalités de recours aux programmes d'ETP. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02048779⟩

Share