Analyse de l’évolution de la consommation tabagique chez les patients de 18 à 85 ans après un évènement cardiovasculaire : étude observationnelle descriptive, transversale et multicentrique réalisée en soins premiers en France dans le cadre de l’étude européenne EUROPREV III

Résumé : Introduction : le tabagisme demeure en France un réel enjeu de santé publique. Malgré l’existence de connaissances scientifiques solides démontrant sa nocivité et la présence de nombreuses mesures réglementaires et préventives, la France reste en 2018 un des pays Européens où la prévalence tabagique est la plus forte avec 31,9% de fumeurs occasionnels chez les 15 - 75 ans. Sa consommation est donc un véritable sujet de prévention primaire, mais aussi secondaire et tertiaire avec près d’un patient tabagique cardiovasculaire sur deux non sevré. Matériel et méthode : étude observationnelle transversale réalisée en soins premiers en France dans le cadre de l’étude européenne EUROPREV III entre décembre 2016 et janvier 2018. Étaient inclus les patients de 18 à 85 ans, ayant un antécédent de maladie cardiovasculaire survenu dans les 6 à 36 mois. Le critère de jugement principal était l’arrêt total du tabac dans les suites de l’événement cardiovasculaire. Résultats : quatre-vingt-deux patients ont été inclus. Parmi la population étudiée, 44 avaient un antécédent de tabagisme, et 21 fumaient au moment de l’événement cardiovasculaire. Nous observons une diminution de près de 50% de la proportion de fumeurs dans les suites de l’accident, diminution semblable à celle observée parmi les fumeurs sevrés avant (52,3% sevrés avant versus 47,6% sevrés après, p = 0,73). Cependant, l’entrée dans la maladie cardiovasculaire semble participer à la baisse des habitudes de consommation de tabac, avec une diminution significative du nombre de cigarettes consommées chaque jour chez les fumeurs persistants (moyenne de 21,5 cigarettes/ jour vs 7,6 cigarettes/ jour, p < 0,001). Discussion : cette étude met en avant les difficultés d’arrêt du tabac des fumeurs persistants malgré la survenue d’une maladie grave, avec cependant une diminution significative de leur consommation. Une promotion du conseil minimal et une amélioration des compétences en tabacologie des médecins généralistes, et des soignants en règle générale, permettraient sans doute d’optimiser en soin premier la prise en charge et le suivi de ces patients à risque en prévention primaire, secondaire et tertiaire.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [102 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02059697
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Wednesday, March 6, 2019 - 6:51:19 PM
Last modification on : Tuesday, April 2, 2019 - 2:31:28 AM
Long-term archiving on : Friday, June 7, 2019 - 5:47:12 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02059697, version 1

Collections

Citation

Pauline Husson-Madar. Analyse de l’évolution de la consommation tabagique chez les patients de 18 à 85 ans après un évènement cardiovasculaire : étude observationnelle descriptive, transversale et multicentrique réalisée en soins premiers en France dans le cadre de l’étude européenne EUROPREV III. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02059697⟩

Share

Metrics

Record views

11

Files downloads

20