Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Bévalong‎ : étude rétrospective multicentrique des patients atteints de glioblastome en récidive, longs répondeurs sous bevacizumab

Résumé : Introduction : le glioblastome (GBM) récidive presque toujours après un traitement standard par radiochimiothérapie concomitante avec témozolomide (STUPP). En situation de récidive, la survie globale médiane est de 9,3 mois sous bévacizumab (BV) et peut atteindre 16,9 mois chez les patients si le KPS est encore ≥ 80%. BEVALONG est une étude rétrospective multicentrique sur les patients longs répondeurs, traités par BV en 1re ou 2e récidive d’un GBM. Méthodes : nous avons recensé les patients des centres d’Amiens, Nancy, Dijon, Strasbourg, Colmar et Paris-Pitié Salpêtrière, qui ont reçu du BV entre septembre 2010 à septembre 2015 pour une première ou une seconde récidive d’un GBM traité initialement par le schéma de Stupp. Les patients stables ou en réponse partielle selon les critères RANO à 12 mois ont été inclus. Les patients ayant un glioblastome secondaire évolutif, ayant reçu du BV en néoadjuvant ou en adjuvant ont été exclus. La SSP et la SG ont été déterminées par la méthode de Kaplan Meier. Les variables influençant la SG et la SSP ont été déterminées par une analyse univariée et une analyse multivariée selon le modèle de régression de Cox. Le test du Log Rank a été utilisé pour comparer les survies dans les sous groupes. Résultats : sur 814 dossiers, 763 étaient exploitables ; 65 patients étaient longs répondeurs (8,5%; LR). Dans cette cohorte LR, le temps médian d’exposition au BV a été de 15 mois [4,4; 34]). La SSP médiane a été de 21,7 mois (IC95% [19,3; 27,2]) et la SG médiane a été de 31,1 mois (IC95% [24,3; 37,5]). En analyse univariée, le temps entre le traitement initial et la survenue de la récidive post-STUPP avait un impact significatif sur la SSP et la SG; la prise de corticoïdes et la réirradiation étaient significativement associées à la SG. Les statuts KPS, MRC et la dose de corticoïdes étaient stables durant le traitement par BV avec un profil de toxicité tolérable. Conclusion : notre étude démontre que parmi les patients recevant du BV après une première ou deuxième récidive de GBM, un patient sur douze peut être considéré comme long répondeur. Ces résultats montrent le bénéfice du BV en situation de récurrence chez une minorité non négligeable de patients.
Complete list of metadatas

Cited literature [105 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02065188
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Tuesday, March 12, 2019 - 2:51:48 PM
Last modification on : Friday, April 12, 2019 - 1:20:27 AM
Long-term archiving on: : Thursday, June 13, 2019 - 3:18:57 PM

File

Mony Chenda Ly. Thèse d'exerc...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02065188, version 1

Collections

Citation

Mony Chenda Ly Morisse. Bévalong‎ : étude rétrospective multicentrique des patients atteints de glioblastome en récidive, longs répondeurs sous bevacizumab. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02065188⟩

Share

Metrics

Record views

28

Files downloads

104