Césariennes sous rachianesthésie‎ : évaluation des traitements préventifs et curatifs des hypotensions artérielles au CHU d'Amiens

Résumé : Introduction : la rachianesthésie est une méthode de choix pour la réalisation d’une césarienne. Mais, elle engendre entre 55% et 90% d’hypotension artérielle maternelle, délétère pour la patiente et son fœtus. De nombreux moyens préventifs et curatifs sont utilisés, sans qu’aucune recommandation formalisée d’experts ne soit établie. Au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) d’Amiens, aucun protocole n’a été mis en place pour optimiser la prise en charge de ces patientes. L’objectif de cette étude était d’évaluer les pratiques locales sur le plan hémodynamique, chez les patientes prises en charge pour césarienne sous rachianesthésie. Méthodologie : les données des patientes bénéficiant d’une césarienne sous rachianesthésie étaient recueillies de l’induction anesthésique jusqu’à la sortie de salle de surveillance post interventionnelle. Etaient étudiés la survenue d’une hypotension artérielle ou non (Pression Artérielle Systolique <80% de la pression artérielle systolique avant rachianesthésie), les thérapeutiques préventives et curatives, médicamenteuses ou non, et leur éventuel impact clinique ou paraclinique sur le nouveau-né. L’analyse statistique était réalisée par le logiciel SPSS, et les données étaient analysées via le test de probabilité du Khi-Deux ou de Fisher exact. Résultats : sur les 140 patientes étudiées, 51% ont présenté une hypotension artérielle. D’un point de vue prophylactique, 73% des patientes recevaient un pré remplissage par cristalloïdes, 26% bénéficiaient d’un décubitus latéral gauche, 6% ont reçu un traitement prophylactique par éphédrine. D’un point de vue curatif, 63% ont reçu de l’éphédrine 25% ont reçu de la néosynéphrine, 52% ont reçu un remplissage par cristalloïdes. L’éphédrine a été utilisée en première intention parmi les traitements vasoconstricteurs prophylactiques et curatifs, mais aucun impact significatif n’a été retrouvé sur la patiente ou le fœtus. 19% des patientes recevaient un traitement hypertenseur, hors prévention de l’hypotension car à distance de la rachianesthésie, alors qu’elles ne présentaient pas de réelle hypotension. À l’inverse, 12% des patientes ne recevaient pas de traitement lors d’une hypotension artérielle. Aucune corrélation n’a été retrouvée entre les traitements et l’hypotension artérielle. De manière significative, les patientes césarisées en chirurgie programmée présentaient plus d’hypotension artérielle (41% contre 68%, p=0,012). Conclusion : aucune corrélation n’a été retrouvée entre les traitements de l’hypotension artérielle et l’impact materno fœtal. Beaucoup de traitements étaient utilisés. Il nous paraît nécessaire de créer un protocole au sein de notre Centre Hospitalier dans le but d’optimiser la prise en charge des patientes opérées par césarienne sous rachianesthésie, et de leur nouveau-né.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [28 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02066604
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Wednesday, March 13, 2019 - 3:21:55 PM
Last modification on : Friday, April 12, 2019 - 1:20:27 AM
Long-term archiving on : Friday, June 14, 2019 - 4:54:44 PM

File

Grenez Charles. Thèse d'exerc...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02066604, version 1

Collections

Citation

Charles Grenez. Césariennes sous rachianesthésie‎ : évaluation des traitements préventifs et curatifs des hypotensions artérielles au CHU d'Amiens. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02066604⟩

Share

Metrics

Record views

25

Files downloads

77