La paralysie cérébrale des enfants nés prématurés de 2007 à 2015 au CHU de Rouen

Résumé : La paralysie cérébrale est définie par un trouble moteur permanent imputable à des atteintes non progressives survenues sur le cerveau en développement. Elle représente la complication neurologique la plus sévère de la prématurité. Sa prévalence est estimée dans le monde à 2,11 pour 1000 naissances vivantes et a tendance à stagner sur les dernières années. L’objectif principal de l’étude était d’évaluer la prévalence de la paralysie cérébrale à l’âge de 2 ans chez les enfants nés prématurés avant 33 semaines d’aménorrhée (SA) et hospitalisés en période néonatale au CHU de Rouen de 2007 à 2015. Les objectifs secondaires de l’étude étaient d’évaluer le taux de survie à l’âge de 2 ans sans paralysie cérébrale dans cette population, de réaliser une description des caractéristiques cliniques des enfants atteints de paralysie cérébrale et d’analyser l’influence de facteurs néonataux et obstétricaux sur la survenue d’une paralysie cérébrale à l’âge de 2 ans.
Méthodologie
Nous avons réalisé une étude épidémiologique observationnelle, descriptive, rétrospective et monocentrique au CHU de Rouen. Les nouveau-nés de moins de 33 SA, nés de 2007 à 2015, ont été inclus. Les données obstétricales, néonatales et à l’âge de 2 ans ont été recueillies à partir des dossiers informatiques et papiers. Pour les enfants nés à partir de 2011 non venus en consultation à l’âge de 2 ans, les parents ont été contactés pour réaliser un questionnaire téléphonique sur les acquisitions motrices de leur enfant.
Résultats
La prévalence de la paralysie cérébrale à l’âge de 2 ans dans notre population de grands prématurés était de 3,39%, IC 95% [2,58 – 4,38%] (soit 55 enfants sur les 1621 patients vivants à l’âge de 2 ans). Ce taux était stable sur les 9 années étudiées. Le taux de survie sans paralysie cérébrale à l’âge de 2 ans était de 89,0%, IC 95% [87,4 – 90,5%]. Parmi les patients atteints de paralysie cérébrale, 90,9% présentaient une forme spastique. La diplégie était la localisation la plus fréquente (58%). 29,1% des enfants ayant une paralysie cérébrale ne pouvait pas marcher. L’âge médian d’acquisition de la marche était de 29 mois. Leur terme moyen de naissance était de 29 SA ± 2 SA. 20 enfants (36,4%) avaient une imagerie cérébrale normale en période néonatale, 20 (36,4%) avaient eu une hémorragie intra-ventriculaire et 23 (41,8%) avaient une leucomalacie périventriculaire. Le principal facteur de risque significatif de paralysie cérébrale était la leucomalacie périventriculaire. Les autres facteurs de risque significatifs et indépendants de la leucomalacie périventriculaire étaient le terme de naissance entre 24 et 26 SA, le poids de naissance inférieur à 1000g, la mauvaise adaptation à la vie extra-utérine (score Apgar < 7 à 5 minutes de vie), l’hémorragie intraventriculaire et la dysplasie bronchopulmonaire. L’administration anténatale de sulfate de magnésium avait un rôle protecteur.
Conclusion
Le taux de paralysie cérébrale était stable sur les 9 années étudiées. Actuellement, il n’existe pas de traitement curatif de la paralysie cérébrale. Il est important de poursuivre les actions pour diminuer la morbidité néonatale et les recherches sur les stratégies de neuroprotection afin de diminuer les complications neurologiques liées à la prématurité.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [96 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02073819
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Friday, May 31, 2019 - 3:43:58 PM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:02 AM
Long-term archiving on : Monday, September 30, 2019 - 5:46:29 PM

File

PETIT-LEDO Alice_2.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02073819, version 1

Citation

Alice Petit-Ledo. La paralysie cérébrale des enfants nés prématurés de 2007 à 2015 au CHU de Rouen. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02073819⟩

Share

Metrics

Record views

99

Files downloads

261