Impact de la survenue d'une lésion tertiaire sur le pronostic fonctionnel après un traumatisme crânien grave : étude longitudinale en imagerie par résonance magnétique (I.R.M)

Résumé : Objectif : le Traumatisme Crânien (TC) ne semble pas être une pathologie dont la lésion évolue de manière monophasique. Dernièrement, plusieurs travaux ont émis l’hypothèse que des phénomènes neurodégénératifs pourraient jouer un rôle sur le pronostic à long terme. L’objectif de cette étude était d’évaluer longitudinalement chez les TC graves la survenue de lésions tertiaires par l’étude de l’évolution des volumes de substance blanche et de substance grise en imagerie par résonance magnétique (IRM) anatomique ainsi que l'intégrité de la substance blanche évaluée par Tenseur de Diffusion (DTI). Matériels et méthodes : Il s’agit d’une étude de cohorte observationnelle portant sur des patients de réanimation avec un traumatisme crânien grave (TCG) et troubles de la conscience prolongés d’au moins 7 jours. Les patients comportaient un suivi clinique et d’imagerie par IRM en phase subaiguë et chronique. Résultats : entre octobre 2006 et avril 2013, 22 TCG (30±13 ans) et 11 volontaires sains (VS; 42±6 ans) ont été suivis longitudinalement. Les TCG ont eu une IRM pendant leur séjour en soins critique (21±8 jours après le traumatisme) puis une seconde plusieurs années après à la phase chronique (médiane 64±16 mois après le traumatisme) le jour d’une évaluation neuropsychologique. Le Glasgow Outcome Scale étendu (GOSE) a été utilisé pour classer les TC en "bonne" évolution (GOSE6-7 ; n=10) et évolution "intermédiaire" (GOSE3-5 ; n=12). Sur l’IRM de suivi, les TC graves présentaient une réduction volumétrique significative de substance blanche (-11,4% [-5,8 ; -14,6] ; p<0,001) et des noyau gris centraux (-17,1% [-10,6 ; -20,5] ; p<0,001). Plus précisément, les GOSE3-5 présentaient une plus grande atrophie avec le temps que le GOSE6-7 au niveau du tronc cérébral (-14,1% [-8,2 ;-24,5] vs (-7,1% [-1,2 ;-11,9] ; p<0,001), l’hippocampe droit (-13,4% [-5,9 ;-17,6] vs -4,8% [-0,1 ;-9,3]; p<0,001) et le pédoncule cérébral gauche (-18,7% [-5,0 ;-41,8] vs -4,6% [-9,1 ;5,2]; p=0,03). Ces lésions étaient associées à un profil spécifique en DTI avec une FA plus faible et une MD, AD, RD plus élevées. Le modèle de pronostication obtenue avec la MD en phase subaiguë montre une bonne performance pronostique pour la prédiction de l’évolution neurologique (surface sous la courbe ROC 0,98, (IC95% 0,88-1,00) avec une sensibilité de 95% (IC95% 92-99) et une spécificité de 99 % (IC95% 97-100)). Conclusion : nous avons observé à distance du traumatisme crânien la survenue d’une importante atrophie de la substance blanche et des noyaux gris centraux qui respectait néanmoins le cortex cérébral, avec un effet plus important sur certaines structures en fonction de l’évolution neurologique. À la phase subaiguë, les lésions étaient associées à un profil spécifique en DTI qui pouvait être utilisé pour prédire le devenir neurologique des patients.
Complete list of metadatas

Cited literature [112 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02081266
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, March 27, 2019 - 2:24:16 PM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:27 PM
Long-term archiving on : Friday, June 28, 2019 - 2:26:38 PM

File

Thèse - Pierre Simeone - Impa...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02081266, version 1

Collections

Citation

Pierre Simeone. Impact de la survenue d'une lésion tertiaire sur le pronostic fonctionnel après un traumatisme crânien grave : étude longitudinale en imagerie par résonance magnétique (I.R.M). Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02081266⟩

Share

Metrics

Record views

16

Files downloads

31