Analyse territoriale des soins sans consentement dans la ville de Marseille

Résumé : Objectifs : les soins sans consentement sont des mesures légales d’obligation de soins en psychiatrie. Depuis la loi du 5 Juillet 2011, une augmentation du nombre de soins sans consentement a été relevée sur l’ensemble du territoire national avec des disparités géographiques selon les régions. L’objectif de la présente étude est de faire un premier point épidémiologique à un niveau infra-local, sur le territoire de la ville de Marseille. L’étude se déroule de 2015 à 2017, pour formuler des hypothèses sur l’origine possible de ces différences, à l’échelle nationale. Matériels et méthodes : il s’agit d’une étude analytique observationnelle. Les critères d’inclusions sont : les patients hospitalisés en temps plein dans les différents services en charges des arrondissements de Marseille. Les plateformes de données de la RIMP, de l’ATIH ont été utilisées pour recueillir les différentes données de l’étude. Les données individuelles recueillies sont l’arrondissement, le diagnostic, et le type de soins dans l’établissement. Le critère de jugement principal était la présence de soins sans consentement. Des modèles d’analyse hiérarchique ont été utilisés pour permettre la prise en compte des facteurs secondaires : l’indice de fragilité, l’encadrement des soins, le nombre de médecins par secteur de prise en charge. Deux séries d’analyses ont pu être réalisées : une analyse en valeur absolue et une analyse statistique. Résultats : sur les 2348 patients, 621 sont hospitalisés sous contrainte (26%). Les facteurs influençant les soins sans consentement et, plus spécifiquement, les soins sur décision du directeur de l’établissement sont : la schizophrénie, les troubles de l’humeur, l’âge et le niveau de fragilité sociale de l’arrondissement. Les quartiers favorisés de Marseille comprennent davantage d’hospitalisation sous contrainte, avec une valeur p à 0.0471 et un IC95% [1.008-3.009]. Le diagnostic a une influence sur le sous-type de soins sous contrainte, alors que l’effectif des soignants ne montre pas d’impact. Conclusion : il s’agit de la première étude concernant la recherche des facteurs extrinsèques et intrinsèques de variations des soins sans consentement à l’échelle d’une ville. Un des paramètres novateurs de l’étude est l’analyse statistique de l’effectif du service hospitalier. La favorisation sociale est un paramètre à garder à l’esprit pour comprendre les disparités des prises en charge. Les soins sans consentement doivent rester des pratiques exceptionnelles de prise en charge.
Complete list of metadatas

Cited literature [75 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02086625
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, April 1, 2019 - 2:50:32 PM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:26 PM
Long-term archiving on : Tuesday, July 2, 2019 - 2:16:40 PM

File

THESE HO SONIA-1.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02086625, version 1

Collections

Citation

Sonia Ho. Analyse territoriale des soins sans consentement dans la ville de Marseille. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02086625⟩

Share

Metrics

Record views

11

Files downloads

42