Repérage de la consommation de cannabis chez les jeunes au cabinet de médecine générale : étude qualitative en focus group menée auprès de médecins généralistes formés en addictologie

Résumé : Introduction : la France est un des pays d’Europe qui compte le plus de consommateurs de cannabis. La dangerosité de la consommation de cannabis dès le plus jeune âge, et ses répercussions médico-psycho-sociales à court et long termes nécessitent de repérer et de prendre en charge précocement ces consommateurs. Malgré l’existence d’outils validés, de nombreux freins au repérage précoce-intervention brève (RPIB) ont été décrits dans diverses études. Objectif : analyser les motivations de médecins généralistes sensibilisés à l'addictologie et membres d'un réseau d'addictologie afin de comprendre les déterminants d'appropriation des outils de RPIB chez l’adolescent consommateur de cannabis, et l’intérêt de faire partie d'un réseau. Comprendre ce qui permettrait de lever les obstacles à la pratique de ce repérage. Matériels et méthodes : étude qualitative réalisée en avril 2018 auprès de 8 médecins généralistes libéraux du Vaucluse et du Gard formés en addictologie et membres d’un réseau d’addictologie, par entretien semi-dirigé, en focus group ou entretiens individuels. Résultats : ces médecins se sont formés en addictologie et ont adhéré au réseau car ils avaient des lacunes de connaissances tout en étant confrontés à des patients consommateurs de substances psychoactives en demande de soins ; ils souhaitaient améliorer leur prise en charge. Plusieurs ont assisté à l’émergence de l’addictologie lors de l’épidémie du VIH, et ont été pionniers des prescriptions de TSO, vécues comme des actes de militantisme. La formation leur a apporté un regard nouveau sur les usagers de cannabis, des connaissances scientifiques et actualisées sur le sujet, et des outils de consultation. Ils sont motivés pour faire du RPIB car ils considèrent que cela fait partie de leur rôle de médecin traitant, et ils se sentent à l’aise grâce à leurs connaissances sur la substance et les moyens de prise en charge. Les outils de repérage qu’ils utilisent sont l’outil relationnel, différentes techniques d’entretien, un repérage systématique ou ciblé devant des symptômes ou des situations qui interpellent. Aucun n'utilise les questionnaires de repérage jugés inappropriés à leur pratique. Pour prendre en charge, ils pratiquent une intervention brève ou orientent vers une structure spécialisée si nécessaire. Si certains freins au repérage persistent, ils arrivent néanmoins à s’adapter au ressenti du manque de temps, à la présence parentale, et au rapport à l’adolescent. Conclusion : nombre d’outils de repérage de l’usage de cannabis chez l’adolescent sont applicables à la pratique du médecin généraliste s’il les possède. Il est important de former en nombre les généralistes afin d’améliorer la prise en charge de ces patients.
Complete list of metadatas

Cited literature [28 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02086953
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, April 1, 2019 - 4:43:50 PM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:27 PM
Long-term archiving on : Tuesday, July 2, 2019 - 5:45:43 PM

File

Thèse Héléna OLLIER-1.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02086953, version 1

Collections

Citation

Héléna Ollier. Repérage de la consommation de cannabis chez les jeunes au cabinet de médecine générale : étude qualitative en focus group menée auprès de médecins généralistes formés en addictologie. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02086953⟩

Share

Metrics

Record views

37

Files downloads

24