Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation d’un protocole anti-infectieux probabiliste au cours de la prise en charge chirurgicale des infections de prothèses aortiques : étude rétrospective monocentrique

Résumé : Introduction : les infections de prothèses aortiques sont rares mais associées à de sévères complications et un taux de mortalité élevé. L’anesthésiste est régulièrement amené à débuter une antibiothérapie probabiliste en pré ou per-opératoire sans qu’il n’existe aucun consensus sur celle-ci. L’objectif de cette étude est de déterminer l’épidémiologie bactérienne, l’incidence et les facteurs de risque de mortalité des infections de prothèses aortiques en unité de soins intensifs dans le but de valider notre protocole d’antibiothérapie probabiliste. Méthodes : il s’agit d’une analyse rétrospective menée de Mars 2008 à Mars 2018 qui a inclus tous les patients admis en unité de soins intensifs pour une suspicion d’infection de prothèse aortique. Deux groupes furent définis, le groupe 1, regroupant les patients admis avant Mars 2011 et pour lesquelles aucun protocole anti-infectieux n’était formalisé. Après Mars 2011, les patients du groupe 2 étaient traités par un protocole incluant une carbapénème associée à un anti-SARM. Un antifongique de type echinocandine était ajouté en cas de suspicion de fistule aorto-digestive. Le caractère approprié de l’antibiothérapie probabiliste était défini comme critère de jugement principal, la mortalité à J30 et la mortalité intra-hospitalière comme critères de jugement secondaire. Résultats: deux cent cinquante-deux microorganismes ont été obtenus sur les 552 prélèvements effectués chez les 118 patients inclus dans l’étude. Les cocci gram plus sont les bactéries les plus fréquemment isolés (n=104) avec dans l’ordre, streptocoques (n=39), entérocoques (n=21) et staphylocoques (n=18 dont 8 SARM). Ensuite on retrouve les entérobactéries (n=59) avec principal Escherichia coli (n=30) et Enterobacter spp. (n=11). 40 levures ont été isolées chez 34 patients. L’antibiothérapie était adaptée chez 96 patients (81%), 19 dans le groupe 1 (70%) et 77 dans le groupe 2 (85%). Parmi les bacilles gram négatives, 24% des souches testées étaient résistantes ou intermédiaires à la Pipéracilline/Tazobactam. 6 béta-lactames à spectre étendu ont été retrouvées. L’association méropénème et anti-SARM permettait de couvrir 99% des bactéries impliquées. Les taux de mortalité à J30 et intra- hospitalier était respectivement de 24 et 37%. Soixante-dix fistules aorto-digestives ont été observées (59%). Conclusion : les infections de prothèses aortiques sont pourvoyeuses d’une importante morbi-mortalité en réanimation. Nous recommandons l’utilisation d’une carbapénème et d’un anti-SARM comme traitement de première ligne des infections de prothèse aortique, associé à une echinocandine si une fistule aorto-digestive est diagnostiquée.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [113 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02088229
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Tuesday, April 2, 2019 - 4:34:56 PM
Last modification on : Saturday, April 6, 2019 - 1:20:15 AM
Document(s) archivé(s) le : Wednesday, July 3, 2019 - 5:18:23 PM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2020-10-22

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02088229, version 1

Collections

Citation

Maxime Poteau. Évaluation d’un protocole anti-infectieux probabiliste au cours de la prise en charge chirurgicale des infections de prothèses aortiques : étude rétrospective monocentrique. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02088229⟩

Share

Metrics

Record views

56