Les soins de médecine générale en psychiatrie : une étude rétrospective monocentrique en institut privé

Résumé : Les soins de médecine générale en psychiatrie relèvent de recommandations s’appliquant aux troubles mentaux sévères (TMS), mais dont la définition précise est encore débattue. La littérature internationale concerne à notre connaissance uniquement les patients pris en charge dans des structures hospitalières. L’objectif principal de cette étude est d’investiguer les affections somatiques et le recours aux soins de médecine générale dans une structure psychiatrique privée. Les objectifs secondaires sont d’évaluer la prévalence des principaux diagnostics psychiatriques, en comparaison aux prévalences françaises et, à celles retrouvées dans la littérature ainsi que d’investiguer les effets indésirables survenus en cours d’hospitalisation. 214 patients ont été hospitalisés à la Clinique des « 3 Lucs » à Marseille, de janvier à mars 2016. Les 2 principaux diagnostics psychiatriques des patients étaient les troubles de l’humeur (59.3%) et troubles psychotiques (23.4%). Parmi les affections somatiques chroniques prévalentes, on retrouvait l’HTA (24.4%), le diabète (14.8%), la BPCO et l’insuffisance respiratoire chronique (7.2%), la dysthyroïdie (9.1%), l’obésité (4.3%), le SAOS (2.4%). 12% des patients avaient un antécédent de thrombose artérielle. Pour l’HTA et le diabète, ces prévalences étaient supérieures à celles retrouvées en population générale, rejoignant ainsi le constat fait dans d’autres études. Au sein de la population psychotique (F2), on retrouvait une tendance pour un recours plus fréquent aux urgences médicales (p=0.07). Ces patients présentaient également plus fréquemment au moins un EI médicamenteux par rapport aux autres diagnostics psychiatriques (p=0.013), qu’ils s’agissent de la constipation (p=0.003) ou du surdosage médicamenteux (p=0.049). Les patients hospitalisés dans le cadre de troubles de l’humeur (F3) avaient plus souvent un antécédent cardio-vasculaire que les patients présentant un autre diagnostic psychiatrique (p=0.003). Ils avaient également plus souvent une dyslipidémie et une tendance pour plus d’HTA, par rapport aux patients F2 (p=0.04 et p=0.07 respectivement). Dans notre clinique, le risque de développer une pathologie somatique est élevée. Par conséquent, les recommandations de prise en charge somatique des patients suivis pour TMS pourraient s’appliquer aux patients suivis dans notre clinique. La complexité de la prise en charge somatique du patient psychiatrique impose une meilleure définition du risque somatique, y compris pour les patients suivis en institut privé. Une prise en charge globale, coordonnée et adaptée est nécessaire pour assurer un suivi somatique de qualité.
Complete list of metadatas

Cited literature [243 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02088800
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, April 3, 2019 - 10:57:26 AM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:26 PM

File

THESE Antoine Lortholary 24102...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02088800, version 1

Collections

Citation

Antoine Lortholary. Les soins de médecine générale en psychiatrie : une étude rétrospective monocentrique en institut privé. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02088800⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

49