Scanner thoracique et Procollagène III alvéolaire pour prédire la fibroprolifération pulmonaire au cours du Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë

Résumé : Objectif : le diagnostic précoce du processus fibroprolifératif au cours du syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA) est un enjeu pour améliorer le pronostique des patients. Le procollagène III alvéolaire (NT-PCP-III) est un marqueur spécifique de fibroprolifération pulmonaire qui pourraient guider l’utilisation des traitements régulateur de celle-ci. Le scanner thoracique pourrait lui aussi être utile au diagnostic de fibroprolifération pulmonaire. L’objectif principale de cette étude est d’identifier les lésions scanographiques de fibroprolifération pulmonaire chez les patients ayant des taux élevés de NT-PCP-III alvéolaire. L'objectif secondaire était de déterminer le seuil du score scanographique de fibrose par rapport au taux alvéolaire de NT-PCP-III. Méthodes : cette cohorte rétrospective s’est déroulée sur 6 ans (janvier 2011-janvier 2013). Nous avons inclus des patients atteints de SDRA qui avaient au moins un dosage de NT-PCP-III alvéolaire obtenu par lavage broncho-alvéolaire (LBA) et un scanner thoracique dans les 3 jours avant ou après le LBA. Un taux de NT-PCP-III > 9 µg/l indiquait une fibroprolifération pulmonaire active. Nous avons utilisé un score scanographique de fibrose pulmonaire évaluant les anomalies alvéolaires (verre dépoli) et les anomalies interstitielles (rayon de miel). Chaque lobe a été scoré entre 0 et 5 selon la gravité des anomalies. Un score brut et un score corrigé au nombre de lobes évaluables étaient utilisés. Résultats : 192 patients ont été inclus, soit 228 « couples » NT-PCP-III alvéolaire et scanner thoracique. En utilisant le seuil NT-PCP-III > 9 µg/l, le score scanographique de fibrose pulmonaire, brut et corrigé était plus élevé lorsque le NT-PCP-III était > 9 µg/l. Les scores bruts et corrigés de fibrose au scanner étaient plus élevés dans le groupe fibroprolifération que dans le groupe sans fibroprolifération (score brut 12 [9-17] vs 14 [11-12], p = 0.02 et score corrigé 2.8 [2.2-4.0] vs 3,4 [2.5-4.7], p < 0.004). Le score de fibrose est significativement associé au taux de NT-PCP-III alvéolaire dans les lobes supérieurs et moyen (lobe supérieur droit p = 0.03, lobe supérieur gauche p < 0.01, lobe moyen p < 0.01). Les scores de fibrose au scanner et les taux de NT-PCP-III étaient significativement mais faiblement corrélés (score brut : ρ = 0,178, p = 0,007; score corrigé ρ = 0,184, p = 0,005). Conclusions : lorsque le NT-PCP-III alvéolaire est utilisé comme indicateur de fibroprolifération pulmonaire, le score scanographique de fibrose est significativement plus élevé chez le patient ayant une fibroprolifération pulmonaire active.
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02088939
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, April 3, 2019 - 12:18:08 PM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:27 PM

File

These version fac definitive H...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02088939, version 1

Collections

Citation

Annabelle Hamon. Scanner thoracique et Procollagène III alvéolaire pour prédire la fibroprolifération pulmonaire au cours du Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02088939⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

19