Quels impacts chez le médecin généraliste du décès de ses patients et quelles pistes d'amélioration? Une étude qualitative sur 10 médecins généralistes de Seine-Maritime et de l'Eure

Résumé : Ces dernières années, de nombreuses études ont conclu au fait que la santé mentale des médecins français était préoccupante. Notre objectif premier était de déterminer le retentissement de la mort d'un patient sur l'état psychologique de son médecin traitant. Puis de définir secondairement les causes de ces impacts, leurs conséquences et les possibles pistes d'amélioration. Méthode
Il s'agit d'une étude qualitative portant sur dix médecins généralistes de Seine-Maritime et de l'Eure. Un questionnaire a été utilisé pour réaliser dix entretiens semi-dirigés. Il comportait cinq parties : profil socio-démographique, ressenti face au deuil, solutions existantes, leurs connaissances, et burn-out. Les résultats ont été extraits par analyse horizontale thématique. Résultats
Les médecins étaient peu impactés durablement par le décès de leurs patients. Les deuils les plus marquants étaient liés à un décès brutal d'un patient jeune, chez un médecin inexpérimenté, ou celui avec un fort sentiment de transfert, indépendamment de l'expérience du médecin. Face au deuil, les médecins se remettent en cause quant à leurs convictions, croyances et capacités médicales. Il était observé un effet psychologique positif de fierté et de soulagement lorsque le médecin ressentait le sentiment du devoir accompli. La gestion des familles endeuillées a toujours un impact psycho-professionnel important sur le médecin, parfois positif, parfois négatif, selon les cas. En cas de difficulté, ils s'adressaient en premier lieu à la famille ou auprès de collègues de travail. La majorité des médecins interrogés ne connaissent pas de structures de soutien mais peu d'entre eux en exprimaient le besoin. Le mode de soutien privilégié était par entretien physique individuel, ou à défaut. par une consultation téléphonique.
La charge émotionnelle représentée par le décès d'un patient n'a pas été retrouvée comme facteur de risque de burn-out. Cependant, les soins palliatifs et l'accompagnement du patient et de sa famille apportent une surcharge de travail importante, ce qui est reconnu comme facteur de risque majeur d'entrée en burn-out. Discussion
Face au deuil, peu de médecins ont besoin d'aide dépassant leur cercle de proches. Toutefois, il est important d'accentuer la prévention de ce risque psycho-social, notamment chez les jeunes médecins et de mieux faire connaitre les structures d'aides en place, qu'elles soient physiques ou numériques.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [56 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02093679
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Tuesday, April 9, 2019 - 10:32:42 AM
Last modification on : Saturday, June 1, 2019 - 1:20:55 AM

File

Vannier Fabien.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02093679, version 1

Citation

Fabien Vannier. Quels impacts chez le médecin généraliste du décès de ses patients et quelles pistes d'amélioration? Une étude qualitative sur 10 médecins généralistes de Seine-Maritime et de l'Eure. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02093679⟩

Share

Metrics

Record views

41

Files downloads

15