Recours à l'intubation orotrachéale chez les patients d'oncohématologie admis pour détresse respiratoire aiguë de novo et traités par oxygénothérapie haut débit : critères prédictifs et impact du délai de la mise en place de la ventilation mécanique

Résumé : Objectif : le recours à la ventilation mécanique invasive est associé à une mortalité importante chez les patients d’onco-hématologie. Le but de cette étude est d’évaluer l’impact de la durée du traitement par oxygénothérapie haut débit (OHD) sur la mortalité chez les patients présentant un échec de ce traitement et nécessitant un recours ultérieur à la ventilation mécanique invasive. Le deuxième objectif est la recherche de facteurs prédictifs d’intubation chez les patients traités par OHD. Type d’étude : il d’agit d’une étude unicentrique, observationnelle, rétrospective. Patients et méthodes : patients d’onco-hématologie présentant une détresse respiratoire aigüe de novo admis en réanimation et traités par OHD entre le premier janvier 2012 et le 31 décembre 2016. Les patients dont l’origine de la détresse respiratoire était cardiogénique ou qui présentaient une composante hypercapnique sont exclus de l’analyse. Une première analyse a porté sur la recherche des facteurs en lien avec la mortalité dans la cohorte de patients traites par OHD puis intubés (n =103). Une deuxième analyse a porté sur l’ensemble des patients pris en charge par OHD (n = 209) répartis en 2 groupes : intubés (n=104 soit 49.8%), et non intubés (n=105 soit 50.2%) et comparés pour la recherche des facteurs prédictifs d’intubation. Résultats principaux : dans la cohorte des patients présentant un échec de l’OHD et nécessitant le recours à la ventilation mécanique (cohorte de patients intubés), il apparaît après analyse multivariée, que la mortalité augmente avec la durée de traitement par OHD. Les facteurs prédictifs d’intubation oro-trachéale sont : la pneumopathie d’origine infectieuse, la présence d’une infection virale ou à BMR , le score IGS, la saturation < 95 % 15 minutes après l’introduction de l’OHD, la présence de noradrénaline à l’introduction de l’OHD, la FiO2 réglée à l’introduction de l’OHD > 60 %. Conclusions : chez les patients intubés, la durée de l’OHD apparaît comme un facteur influençant indépendamment la mortalité. Ces facteurs prédictifs d’échec de l’OHD et de recours à la ventilation mécanique invasive doivent être recherchés. Le caractère ultra-précoce et la facilité d’accès à ces critères en font des outils cliniques pratiques pour le clinicien, lui permettant d’identifier une population à haut risque d’IOT, afin de ne pas retarder le recours à la ventilation mécanique invasive susceptible d’aggraver leur pronostic.
Complete list of metadatas

Cited literature [25 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02096319
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, April 11, 2019 - 11:41:26 AM
Last modification on : Wednesday, May 8, 2019 - 1:36:03 AM

File

TRAMIER THESE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02096319, version 1

Collections

Citation

Morgane Tramier. Recours à l'intubation orotrachéale chez les patients d'oncohématologie admis pour détresse respiratoire aiguë de novo et traités par oxygénothérapie haut débit : critères prédictifs et impact du délai de la mise en place de la ventilation mécanique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02096319⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

9