Les ochratoxines : détection, toxicité, prévention

Résumé : Les ochratoxines constituent un groupe hétérogène de mycotoxines sécrétées, sous forme de métabolites secondaires, par plusieurs espèces de moisissures de répartition cosmopolite, appartenant aux genres Aspergillus et Pénicillium. Ces moisissures se développent sur les végétaux (céréales, fruits secs...) au cours de leur conservation et excrètent les toxines qui s'accumulent dans ces denrées alimentaires. Celles-ci, ingérées par les animaux d'élevage (volaille, porc) assurent la concentration des toxines dans la viande et les viscères. A leur tour, ces produits animaux sont source de contamination humaine. L'ochratoxine A est la plus étudiée et la plus toxique. Sa néphrotoxicité, responsable d'atteinte rénale porcine, est un fait vétérinaire reconnu, et elle serait à l'origine de la néphropathie endémique des Balkans ainsi que des tumeurs qui lui sont associées chez l'homme. Des expérimentations animales ont montré qu'elle possède également des propriétés immunosuppressive, tératogène, cancérigène. Les conditions de stockage dans des lieux frais et à faible taux d'humidité diminuent la multiplication fongique et la sécrétion des ochratoxines. Malgré leur toxicité, aucune réglementation internationale n'a encore été établie.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [88 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02096371
Contributor : Jean-Hugues Morneau <>
Submitted on : Thursday, April 11, 2019 - 12:01:58 PM
Last modification on : Saturday, April 13, 2019 - 1:21:01 AM

File

1994GRE17032_mievre_el-hamidi_...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02096371, version 1

Citation

Astrid Mièvre El Hamidi. Les ochratoxines : détection, toxicité, prévention. Sciences pharmaceutiques. 1994. ⟨dumas-02096371⟩

Share

Metrics

Record views

23

Files downloads

26