État de santé des internes de Médecine de la Faculté de Marseille

Résumé : Introduction : les internes en médecine, professionnels de soins en formation, exercent une activité exigeante nécessitant un investissement personnel important, tant sur le plan physique que mental. Cheville ouvrière de l’hôpital, ils doivent chaque jour démontrer leur compétence de jeune médecin ; la réalité de leur état de santé paraît ainsi difficile à appréhender. L’objectif principal de ce travail de thèse était de faire un état des lieux précis de la santé chez les internes de la faculté d’Aix-Marseille, en termes d’état de santé et de suivi médical. Les objectifs secondaires ont consisté à dépister d’éventuelles différences entre les données obtenues chez les femmes et les hommes, chez les internes de spécialité et les internes de médecine générale, les internes de première année versus les internes des années supérieures. Les données ont également été comparées à plusieurs thèses menées sur le même sujet dans d’autres régions françaises ainsi qu’à différentes enquêtes de santé publique. Méthode : nous avons réalisé une étude observationnelle, transversale, anonyme et auto-déclarative, basée sur le volontariat. Un questionnaire de 7 thématiques et 40 questions a été diffusé aux internes les réseaux sociaux (groupes Facebook des internes de Médecine Générale et Spécialités de Marseille à sept reprises, ainsi que via les secrétariats de l’AP-HM. Résultats et discussion : nous avons constaté des états de santé physique et psychologique assez médiocres, sur lesquels l’activité professionnelle semblait avoir un retentissement important. Stress, charge et rythme de travail étaient largement incriminés. Les consommations de produits psychotropes licites ou illicites étaient majeures. Les internes semblaient présenter un certain désintérêt pour le suivi de leur santé. Les conduites de médecine préventive étaient insuffisantes, et l’on constatait que le suivi médical, tant sur le plan ambulatoire qu’au sein de la médecine du travail, était également très insuffisant. L’auto-prescription était la règle. L’état de santé paraissait plus précaire que dans la population générale. Un peu moins satisfaisant, également, que dans les autres facultés étudiées. Dès lors, le respect du temps de travail et l’instauration d’un suivi médical adapté chez les internes apparaissent comme une priorité.
Complete list of metadatas

Cited literature [54 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02097528
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Friday, April 12, 2019 - 10:00:02 AM
Last modification on : Saturday, May 11, 2019 - 1:30:19 AM

File

THESE VIANNAY Noe 181018-2.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02097528, version 1

Collections

Citation

Noé Viannay. État de santé des internes de Médecine de la Faculté de Marseille. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02097528⟩

Share

Metrics

Record views

16

Files downloads

78