Étude sur le recours direct aux urgences hospitalières, pour des actes relevant de la médecine générale libérale, sur trois principaux hôpitaux de l'Oise

Résumé : Le recours aux urgences hospitalières, en constante augmentation, n’est pas toujours justifié d’un point de vue médical. De multiples causes sont avancées pour expliquer ce phénomène, au premier rang desquelles l’accès trop limité au médecin généraliste libéral. Dans le département de l’Oise, qui se caractérise par une faible densité de médecins et une moyenne d’âge élevée de ceux-ci, un usage pertinent de l’accès aux soins primaires constitue un vrai enjeu de Santé Publique. L’objectif principal de cette étude est de déterminer les principaux freins à la consultation en médecine générale. Les objectifs secondaires sont de déterminer l’impact des différences géographiques et de démographie médicale sur le recours aux urgences à travers le département de l’Oise, et d’évaluer l’intérêt que portent les populations concernées à une structure alternative de type SOS-médecins. Nous avons réalisé une étude épidémiologique prospective, multicentrique et quantitative au cours de l’automne 2016 sur trois centres hospitaliers de l’Oise. Les patients dont on supposait que la prise en charge ne relevait pas spécifiquement d’un service d’urgences ont rempli un questionnaire anonymisé de quatre pages, visant à préciser leurs caractéristiques socio-économiques, leur parcours de soin en amont de leur venue aux urgences et leur appréciation de l’accès aux soins autour de chez eux. La population étudiée était plutôt jeune, féminine, habitant en zone urbaine à proximité du service d’urgences, La majorité des consultants n’avait pas cherché à joindre un médecin libéral avant leur venue aux urgences. Les causes principales du recours étaient une meilleure confiance dans la technicité et les compétences présentes à l’hôpital, avant les questions d’accessibilités. L’impression d’un accès correct ou non au médecin généraliste libéral n’est pas la même suivant son lieu d’habitation, avec un ressenti moins bon autour de Beauvais. Enfin, la présence de SOS médecins apparait bien connue des habitants de Creil. Elle semble répondre à une demande qui existe également dans les autres villes du département. Les déterminants du choix du recours aux urgences sont complexes et ne se limitent pas à la seule question du manque de médecin généraliste. Ils sont partagés par les habitants des différents bassins de population de l’Oise malgré des profils socio-économiques et des ressentis différents. L’organisation du système des soins primaires doit être adaptée en ce sens, à travers des voies d’accès complémentaires et une meilleure information des patients.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [24 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02102431
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Wednesday, April 17, 2019 - 11:54:07 AM
Last modification on : Monday, May 6, 2019 - 1:17:14 AM

File

Gueriot Charles. Thèse d'exer...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02102431, version 1

Collections

Citation

Charles Gueriot. Étude sur le recours direct aux urgences hospitalières, pour des actes relevant de la médecine générale libérale, sur trois principaux hôpitaux de l'Oise. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02102431⟩

Share

Metrics

Record views

20

Files downloads

14