Addiction au travail et perception du travail

Résumé : Contexte : L’environnement professionnel jouerait un rôle dans l’addiction au travail. Le Work Addiction Risk Test (WART) est le questionnaire de référence pour cette pathologie. Objectif : Démontrer que l’addiction au travail est liée à la perception du travail (demande psychologique et latitude décisionnelle), avec des impacts potentiels sur la santé. Valider la version française du WART. Méthode : Étude proposée aux travailleurs français utilisant le logiciel WittyFit, à l’aide des questionnaires : Job Content Questionnaire de Karasek, WART, Hospital Anxiety and Depression scale et sociodémographique. Mesures des propriétés psychométriques de la version française du WART : acceptabilité, fiabilité (cohérence interne - coefficient ∝ de Cronbach et reproductibilité - coefficient de concordance de Lin), validité de construit (coefficient de corrélation et analyse des composantes principales) et validité externe (analyse des corrélations avec le stress, le bien-être et d’autres dépendances). Résultats : 187 sur 1580 utilisateurs de WittyFit (11.8%), ont répondu au WART. Il y avait plus d’individus présentant un risque élevé d’addiction au travail parmi les travailleurs ayant une forte demande psychologique que parmi ceux dont la demande psychologique était faible (29.8% contre 6.8%, p=0.002). L’addiction au travail n'était pas liée à la latitude décisionnelle (p=0.77) ni au soutien social (p=0.22). 2.6 % des travailleurs « détendus », 15.0 % des « passifs », 28.9 % des « actifs » et 33.3 % des « tendus » présentaient un risque élevé d’addiction au travail (p=0.010). L’addiction au travail avait des répercussions sur la santé mentale des individus en termes de dépression (p=0.009), troubles du sommeil (p=0.0004), stress et bien-être (p=0.0001). Le WART français présentait une bonne acceptabilité (absence de données manquantes, effets plancher et plafond limités), une très bonne fiabilité (coefficient ∝ de Cronbach à 0.90 ; coefficient de concordance de Lin à 0.90 (IC95% [0.87 ; 0.94]) avec une différence de 0.04±4.92 (IC95 % [-9.61 ; 9.69])) avec un construit à 3 dimensions. Les relations avec le stress et le bien-être ont confirmé sa validité externe. Conclusions : La version française du WART est un instrument valide et fiable utilisable en médecine du travail. La demande psychologique élevée est le principal facteur augmentant le risque d’addiction au travail.
Complete list of metadatas

Cited literature [46 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02103989
Contributor : Santé Uca <>
Submitted on : Friday, April 19, 2019 - 10:20:54 AM
Last modification on : Friday, April 26, 2019 - 1:32:23 AM

File

Thèse_RAVOUX_Hortense.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02103989, version 1

Collections

Citation

Hortense Ravoux. Addiction au travail et perception du travail. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02103989⟩

Share

Metrics

Record views

27

Files downloads

25