, En effet, un Français sur deux ignore que l'alcool est la principale cause de ces maladies hépatiques, or sur les 200.000 cas de cirrhose en France, la moitié est due à une consommation excessive d'alcool. Si la maladie est asymptomatique pendant des années

. Pourtant, un simple bilan hépatique (dosage enzymatique) permet un dépistage efficace et une prise en charge précoce. Or, seulement 20% des Français pensent avoir déjà effectué ce bilan

, De nombreux Français ignorent être atteints d'une cirrhose et environ 75

, cette ignorance des français est en partie due à un manque de communication sur les risques de l'alcool, la gravité, la prévalence et l'importance du dépistage des maladies hépatiques. Selon un hépatologue, ces maladies « sont le parent pauvre de la prévention

, INCa ont présenté cette année des recommandations pour faire mieux connaître au public les risques de la consommation d'alcool sur la santé, puisque trop souvent associés aux normes sociales (Campagne « Tu t'es vu quand t'as bu ?) ou au danger au volant. Le but de la communication sera de responsabiliser les Français en leur donnant une information rationnelle

, Ces recommandations vont être par exemple de faire évoluer les avertissements sanitaires

, 20 minutes. « La cirrhose du foie: Cette maladie tue plus que les accidents de la route», 2016.

, Par exemple, une campagne ayant pour but d'accompagner la démarche d'arrêt du tabac serait d'autant plus efficace qu'elle montrerait des images évoquant la fin du rituel tabagique. b) Cas des campagnes contre l'obésité, la sédentarité et la mauvaise hygiène de vie i

E. France-en, Comme vu dans la partie 1, le surpoids et l'obésité constituent un des principaux facteurs de risque de morbidité (maladies cardio-vasculaires, arthrose, diabète, 15% des adultes sont considérés comme obèses et ce taux pourrait atteindre 21% en 2030, 2017.

, Une activité physique régulière, une alimentation pauvre en sel et équilibrée peut corriger les principaux facteurs de risque

, Selon un sondage Ipsos, seuls 30% des Français déclarent faire au moins 1h d'activité sportive par semaine et seuls 20% déclarent manger systématiquement de manière équilibrée pendant les repas. Par ailleurs, bien que la sédentarité, la mauvaise alimentation et l'obésité soient surtout responsables de maladies cardiovasculaires

, En effet, le manque d'activité physique et l'obésité seraient liés à 2%

, « Obésité : un adulte français sur deux est en surpoids, un chiffre stable, Europe, vol.1, 2017.

, Sciences et Avenir. « 40% de cancers évitables : lancement d'une campagne de prévention, 2016.

, important que d'autres messages sanitaires plus classiques. En effet, les adolescents sont très

, De plus, les experts estiment qu'il faut diminuer l'ambiguïté des messages comme "activité régulière" (qu'est-ce que « régulière »?) ou "trop gras, p.113

, une nouvelle réglette à cinq couleurs placée sur certains produits alimentaires renseigne le consommateur depuis le 31 octobre 2017 sur la qualité nutritionnelle des aliments, du vert foncé (A) à l'orange foncé (E) (Voir Figure 14). Il prend en compte, pour 100g de produit, sa teneur en nutriments et en aliments réputés bons pour la santé (fibres, protéines, fruits, légumes)

, 20 minutes. « Les messages de santé peu efficaces, voire contre-productifs chez les jeunes, 2013.

. Bfm-tv, « Alimentation: comment renforcer l'impact des messages sanitaires?, 2017.